Un fauteuil pour trois

Un fauteuil pour trois
Si William Gallas semble incontournable, reste à savoir qui l'accompagnera en défense centrale pour les deux matches décisifs dans la course à la Coupe du monde face à la Roumanie et la Serbie. Sébastien Squillaci, Julien Escudé et Eric Abidal sont en concurrence.

C'est l'éternel chantier de Raymond Domenech. Depuis le départ à la retraite de Lilian Thuram après l'Euro 2008, le sélectionneur, guère aidé par les suspensions et les blessures qui ont touché ce secteur, a testé six charnières différentes en douze rencontres et cherche encore sa défense centrale type. Si William Gallas est un titulaire incontestable, ne serait-ce que par rapport à son expérience internationale avant ces deux rencontres décisives face à la Serbie et la Roumanie, ils sont trois à se disputer l'autre place de l'axe défensif: Sébastien Squillaci, Julien Escudé et Eric Abidal.


SEBASTIEN SQUILLACI (29 ans, 15 sélections)


Pour: Le duo Gallas-Abidal a clairement du potentiel. Physiquement, les deux joueurs sont impressionnants. Domenech apprécie les qualités du Barcelonais en défense centrale. En sélectionnant Evra et Clichy pour le poste d'arrière gauche, il a d'ailleurs indiqué ses intentions d'utiliser Abidal dans l'axe. Squillaci plus à l'aise à droite, Escudé peu convaincant, "Abi" pourrait donc bien être l'élu aux côtés de Gallas.


Contre: La dernière rencontre où les deux joueurs ont été associés en défense centrale s'est soldée par une déroute face à l'Italie (0-2) au 1er tour de l'Euro 2008, avec en prime l'expulsion d'Abidal. Celui-ci manque forcément de repère dans l'axe, un poste qu'il n'occupe plus en club depuis son départ de Lille en 2004. A Lyon puis à Barcelone, il a toujours joué et évolue encore au poste d'arrière gauche.

News associées