Un nouveau Gone à Lyon

Voir le site Téléfoot

Lyon renverse Anfield !
Par Reuters|Ecrit pour TF1|2009-10-21T16:58:44.000Z, mis à jour 2009-10-21T16:58:44.000Z

A 20 ans, Maxime Gonalons a été plongé dans l'enfer d'Anfield au poste de défenseur central, lui le milieu de terrain de formation. Le Lyonnais s'en est sorti avec les honneurs inscrivant son premier but chez les professionnels. Après une grave blessure l'été dernier, il semble prêt à s'imposer.

Un cadre idéal : Anfield. La plus prestigieuse des compétitions : la Ligue des Champions. Maxime Gonalons ne pouvait rêver plus belles circonstances pour son tout premier but chez les professionnels. Une tête plongeante pour permettre à l'OL de recoller au score avant de signer un exploit dans les ultimes minutes. Pourtant, son entrée en jeu ressemblait à un traquenard à savoir remplacer Cris en défense centrale, lui le milieu de terrain de formation. Son sens du placement et son agressivité ont fait le reste.


Le voilà à 20 ans propulsé héros d'un soir, d'un match référence dans l'histoire européenne de Lyon. "J’étais complètement ailleurs. Je ne savais même pas comment célébrer mon but. Marquer ici, c’est quelque chose de vraiment énorme. Je ne réalise toujours pas. J'ai l'impression de vivre un rêve", s'est-il ainsi emporté au terme de la rencontre. Pour son sixième match dans la cour des grands, il a donc démontré sa capacité d'adaptation. En quelques mois, Gonalons a pris du galon passant de la réserve des Gones à la C1.


L'amputation envisagée


Une promotion éclaire pour celui qui a bien failli tirer un trait sur sa carrière l'été dernier. Victime d'un staphylocoque à une cheville, Gonalons a connu de vrais moments de galère. Une simple ampoule mal soignée aurait pu tuer dans l'oeuf sa carrière professionnelle puisque le jeune prodige a frôlé la septicémie et l'amputation. S'en sont suivis huit mois sans jouer. A ronger son frein et attendre l'éclaircie. Mort de faim, il profite de la fin de saison pour s'imposer comme la pierre angulaire de la réserve lyonnaise, sacrée championne de France. De quoi séduire Claude Puel. Son profil ultra complet plaît au technicien de l'OL.


"Il a une bonne frappe, une bonne lecture du jeu… J'aimerais qu'il rentre davantage dans les 18 mètres adverses, je lui ai déjà dit. C'est un jeune issu du centre, on aime voir ce genre de garçon percer. Claude (Puel) a l'air de lui faire confiance, il s'entraîne avec les pros, je pense qu'il peut faire des apparitions cette saison", confirmait en début de saison George Prost, le responsable de la formation lyonnaise. Avec trois apparitions en L1 et autant en C1, il s'impose comme une alternative crédible dans l'entrejeu lyonnais. Son rôle ? Vigie devant la défense. Même si à Anfield, c'est au sein de la charnière qu'il a brillé. "Il ne m'a pas surpris. C'est un garçon solide et je savais qu'il répondrait présent. Il n'a pas eu le temps de réfléchir et il ne s'est pas posé de questions", s'est réjoui Claude Puel qui peut se féliciter de sa nouvelle trouvaille.