Dans l'actualité récente

Un nouveau record pour le FC Barcelone

Voir le site Téléfoot

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-10-25T10:15:39.959Z, mis à jour 2015-10-25T10:20:49.081Z

Pour l'exercice 2014-2015, le club catalan a enregistré un chiffre d'affaires de 608 millions d'euros malgré une nette chute du bénéfice, passant de 41 à 15 millions d'euros.

« Més que un club ». Oui, le FC Barcelone est plus qu'un club. En remportant la Liga d'Espagne, la Ligue des champions et la Copa del Rey la saison dernière, le porte-drapeau de la Catalogne a une nouvelle fois fait parler la poudre sur la scène européenne mais également au niveau mondial. Preuve en est : ce chiffre d'affaires de 608 millions pour l'exercice 2014-2015, soit une augmentation de 15% par rapport à l'année précédente. Un record

FC Barcelone : Le Top 10 des joueurs les mieux payés


Le marketing, la clé du succès

« Nous sommes en bonne voie d'atteindre l'objectif d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires que nous nous sommes fixé », a expliqué la Susana Monje, la vice-présidente du Barça, en conférence de presse jeudi dernier. Une ambition qui semble réaliste, d'autant que le club blaugrana a prévu un bénéfice de 20 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 633 millions d'euros pour la saison à venir. Cette augmentation serait rendu possible par un secteur du marketing en plein effervescence ces dernières années avec de nouveaux contrats de parrainage qui ont été signés en Asie et en Amérique. 


Chute du bénéfice

Si le bilan comptable peut sembler très bon en apparence, il ne doit en aucun cas masquer la chute de 36,5% du bénéfice pour l'exercice 2014-2015, passant de 41 à 15 millions d'euros. Ce recul s'explique par les dépenses supplémentaires concernant les bonus des joueurs (« la rançon de la gloire » comme dirait l'autre) mais aussi par la sanction de la FIFA interdisant au club de recruter de nouveaux joueurs pendant un an à cause d'une infraction à la règle des transferts de mineurs. Une sanction entrée en vigueur dès janvier 2015 qui a obligé la maison blaugrana à réaliser un mercato estival chargé en 2014 avec les arrivées de Luis Suarez, Ivan Rakitic, Marc-André ter Stegen ou encore Claudio Bravo. De quoi creuser la dette du club, passée de 287 à 328 millions d'euros


Mais que les supporters du Barça se rassurent : le club reste en bonne santé sur le plan financier. Il faudra simplement se montrer prudent et ne pas faire de folies lors des prochains mercatos. Pas sûr que Luis Enrique apprécie...