Un petit Brésil

Voir le site Téléfoot

Un petit Brésil
Par Philippe DA COSTA|Ecrit pour TF1|2010-06-16T07:45:00.000Z, mis à jour 2010-06-16T07:45:00.000Z

Le Brésil a fait un premier pas timide dans la Coupe du monde 2010 en s'imposant difficilement devant la Corée du Nord (2-1) dans le groupe G. Moribonde en première période, la Seleçao a fait la différence grâce à Maicon (55e) et Elano (72e). Ji (89e) a inscrit un but mérité pour l'équipe asiatique.

BRÉSIL-CORÉE DU NORD: 2-1
Buts: Maicon (55e) et Elano (72e); Ji-Yun Nam (89e)


On avait laissé les Nord-Coréens en 1966, tout près d'un exploit face au Portugal en quart de finale de la Coupe du monde (3-5). On a retrouvé ses avatars, 44 ans plus tard, face au Brésil. Perdre par un but d'écart face au quintuple champion du monde s'apparente en effet à un exploit pour les Chollima. Tout autant que gagner 2-1 face à la Corée du Nord ressemble à une défaite pour les Brésiliens. Au-delà du tableau d'affichage, c'est surtout la manière qui interroge. Même s'il n'est jamais facile de jouer face à un mur composé de cinq défenseurs au minimum. Même si c'est un premier match. Et même s'il faisait à peine trois degrés au coup d'envoi à l'Ellis Park de Johannesbourg.


Pendant les premières 45 minutes, les Brésiliens ont semblé faire un léger complexe de supériorité. Logique quelque part quand on sait que 104 places séparent les deux formations au classement FIFA. Mais en face, les Nord-Coréens, n'en font pas eux, de complexe. Et aux tentatives brésiliennes d'Elano (7e, 15e), Robinho (8e, 20e) ou Bastos (10e), ils répondent par des contres rondement menés, des sorties de ballon propres à une touche de balle ou même des tentatives de 40 mètres, comme In-Guk (19e). Les gris-gris de la Seleçao ne fonctionnent pas et malgré une accélération en fin de période, les Auriverde rentrent aux vestiaires sur un 0-0 étonnant.


Maicon sans le vouloir


Au retour, les Brésiliens sont plus entreprenants. Nul doute que Dunga a dû leur administrer une bonne soufflante. Problème, les tirs brésiliens ne sont toujours pas cadrés, à l'image de ce coup franc plein axe de Bastos (51e). La délivrance arrive, sans crier gare, à la 55e minute, quand Maicon, bien servi dans sa course par Kaka, trouve, dans un angle très fermé, le chemin des filets sur un centre-tir. Le latéral droit de l'Inter Milan embrasse sa bague et se signe, soulagé. Libérés, les Brésiliens enchaînent par une grosse frappe de Bastos (62e) puis une demi-volée de Robinho (64e). Les Nord-Coréens, vont craquer, c'est sûr, se dit-on alors.


Il n'en sera rien et hormis un nouveau but d'Elano, parfaitement décalé sur la gauche par Robinho (72e), le Brésil n'arrive toujours pas à cadrer la moitié de ses frappes. Kaka est inexistant et Luis Fabiano, bien trop lent. Les deux hommes n'ont certes pas beaucoup joué cette saison mais bon... Jusqu'au bout, les Nord-Coréens résistent. Ils seront finalement récompensés de leur abnégation par un but de Ji-Yun Nam qui, après une feinte de frappe, trompe Julio Cesar (89e). Face à la Côte d'Ivoire et au Portugal, la Seleçao devra monter un autre visage. Ce groupe n'était en effet pas appelé "de la mort" en raison de la présence de la Corée du Nord...