Dans l'actualité récente

Un prêt ? La solution idéale pour relancer la carrière de Michy Batshuayi à Chelsea

Voir le site Téléfoot

Michy Batshuayi   Chelsea
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-12-28T15:47:06.017Z, mis à jour 2016-12-28T15:47:07.258Z

Arrivé cet été plein d’espoir à Chelsea en provenance de l’Olympique de Marseille, Michy Batshuayi est pour le moment condamné à cirer le banc. Et si le bonheur était dans le prêt pour le Belge ?

3 juillet 2016. Au sortir d’une saison pleine avec l’OM (36 matches de Ligue 1, 17 buts et neuf passes décisives), Michy Batshuayi s’engage cinq ans avec Chelsea contre 39 millions d’euros. Après Didier Drogba et César Azpilicueta, un autre Phocéen devait venir garnir l’effectif des Blues avec succès. Quelques mois plus tard, le Belge a vite déchanté. Quelles solutions s’offrent à lui pour relancer sa carrière ?

Le contexte

Recruté 39 millions d’euros par Chelsea cet été, Michy Batshuayi a quitté l’Olympique de Marseille avec l’étiquette du joueur le plus cher jamais vendu par le club phocéen. Forcément, à ce prix, son arrivée à Londres avait créé des attentes. Le parallèle avec Didier Drogba était tout trouvé. Les motifs d’espoir étaient nombreux et légitimes. L’équipe venait de finir à la dixième place du championnat anglais, son meilleur buteur, Diego Costa, terminait l’effectif avec 12 petits pions au compteur. Avec l’arrivée d’Antonio Conte, un nouveau cycle allait démarrer. Michy Batshuayi avait toutes ses chances, et les a d’ailleurs bien saisies à l’aurore de ce qui ressemblait encore à un conte de fées.

Il entre en jeu lors de la première journée et offre une passe décisive à Diego Costa. Antonio Conte lui offre à nouveau quelques minutes de jeu lors de la deuxième journée contre Watford. Le Belge en profite pour marquer son premier but avec les Blues. Un départ en fanfare, qui augurait d’un temps de jeu croissant. Il n’en fut cependant rien. Le temps de jeu de l’attaquant s'est étiolé au fur et à mesure des matches. A la mi-saison, Michy Batshuayi ne compte pas la moindre titularisation en Premier League, pour 11 apparitions et 79 petites minutes de jeu. Il a en revanche disputé trois matches de League Cup pour deux buts. Son entraîneur, Antonio Conte ne semble pas compter sur lui, et difficile de lui donner tort. Lundi, alors que les Blues devaient affronter Bournemouth sans Diego Costa, suspendu, l’ancien attaquant de l’OM était pressenti pour être titularisé. L’Italien lui a finalement préféré le trio Willian-Hazard-Pedro avec un autre Belge en faux numéro 9. Chelsea s’est imposé 3-0, Batshuayi a passé 13 secondes sur la pelouse en fin de match.

Arrivé cet été en même temps que Michy Batshuayi, Antonio Conte peut se targuer d’être à 12 victoires de rang en Premier League et d’avoir redonné confiance à Diego Costa (13 pions, meilleur buteur du championnat). Une situation qui contraste fortement avec celle de Batshuayi. Aujourd’hui, il semble condamné à l’exil. Encore faut-il que Conte l’accepte.

Partir et reconnaitre l’échec ?

Auteur de bonnes prestations quand il a la chance de jouer, Michy Batshuayi mériterait d’avoir plus de temps de jeu à Chelsea. Difficile pourtant de sortir un élément du onze de départ de Conte tant son équipe domine les débats en Premier League. Un prêt pourrait ainsi être la meilleure option pour le Belge. Antonio Conte ne veut pourtant pas l’entendre. Il s’est exprimé lundi après la victoire des siens : « Michy Batshuayi est un très bon joueur mais c’est un jeune joueur. Il essaye de s’adapter à ce championnat. J’essaye de prendre la meilleure décision tactique pour l’équipe, mais je suis sûr que Michy aura la possibilité de jouer à l’avenir. Je voulais lui donner l’occasion de jouer et d’avoir une nouvelle apparition. C’est pour cela que je l’ai fait rentrer à la fin de la rencontre. Nous devons continuer à travailler avec lui tous les jours pour essayer ensemble de le faire progresser et de l’amener à la meilleure condition pour nous aider dans ce championnat. Nous avons besoin de lui. »


Un départ cet hiver ne semble donc pas d’actualité : « Je ne le laisserai pas partir en prêt. Il est un nouveau joueur de Chelsea et le prêter aujourd’hui serait compris comme une défaite pour le club et pour moi. Chaque décision que je prends est pensée de manière à ce que le club gagne. »

L’exemple Victor Moses

Antonio Conte réfute donc l’idée d’un prêt. Cette option pourrait toutefois permettre au Belge de regagner confiance. Arrivé à Chelsea en 2012, Victor Moses n’avait pas su s’y imposer à l’époque. Le Nigérian avait alors roulé sa bosse en prêt, de Liverpool à West Ham, en passant par Stoke City. Revenu cet été à Londres, Victor Moses est désormais un élément essentiel du système de jeu mis en place par Antonio Conte. Un exemple à suivre pour Michy Batshuayi ?

Marseille, West Ham ou Valence en point de chute ?

Malgré les velléités d’Antonio Conte de conserver son attaquant, plusieurs rumeurs quant à un éventuel départ du Belge cet hiver ont germé. Début octobre, TalkSport avançait la possibilité d’un retour en prêt pour Batshuayi à l’OM. Si la solution pourrait être idoine pour le joueur et son ancien club, elle est loin d’être réalisable. L’attaquant émarge à 145 000 euros par semaine, une somme bien trop conséquente pour Marseille. The Sun expliquait alors que West Ham était intéressé par son profil. Les Hammers, onzièmes au classement, n’ont inscrit que 23 buts cette saison. Simone Zaza, Andy Carroll, Diafra Sakho, Jonathan Calleri et Ashley Fletcher ne convainquent pas. L’Italien et l’Argentin devraient même partir cet hiver. En rejoignant le club de Dimitri Payet, Michy Batshuayi aurait de grandes chances d’être titulaire, et se formerait au « jeu à l’anglaise. » Au rayon des rumeurs de transfert sur le Belge, le FC Valence a également été cité par Super Deporte.

Quelle deuxième partie de saison ?

En étant prêté cet hiver, Michy Batshuayi aurait tout le loisir d’augmenter son temps de jeu et de confirmer le potentiel qu’il a montré à l’Olympique de Marseille. Si Antonio Conte écarte définitivement l’idée d’un prêt, le joueur devra ronger son frein, comme il l’avait fait une saison à Marseille, en tant que doublure d’André-Pierre Gignac. S’il continue de travailler efficacement à l’entraînement, sa deuxième partie de saison pourrait toutefois être plus claire à Chelsea. Antonio Conte explique : « Si Michy est là, c’est qu’il le mérite. Son attitude et son développement sont fantastiques. Il veut toujours s’améliorer, que ce soit techniquement et physiquement. On travaille beaucoup tous les aspects tactiques avec lui. Il montre beaucoup d’implication, de motivation et une grande passion. » En cas de longue blessure de Diego Costa, il pourrait être appelé à jouer. L’entraîneur italien ne compte que deux attaquants de métier dans son effectif et pourrait rapidement se lasser d’un trio avec un faux numéro 9, comme face à Bournemouth lundi.

Avec de l’abnégation, Michy Batshuayi pourrait bien avoir sa chance à Chelsea. Sauf si Antonio Conte recrute Andrea Belotti. L’histoire d’amour entre le Belge et les Blues, qui a à peine commencé, tournerait alors au vinaigre.