Un striker interrompt la rencontre Belgique-Etats-Unis, personne ne l'arrête

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-07-02T09:43:00.000Z, mis à jour 2014-07-03T12:33:35.000Z

Mardi soir, un striker est descendu sur la pelouse lors de la rencontre opposant la Belgique et les Etats-Unis. De manière très étonnante, il a fallu attendre plusieurs minutes avant que la sécurité ne l'interpelle.

Regardée par des millions de téléspectateurs à travers le globe, la Coupe du Monde est l'événement phare qui permet aux strikers de se faire remarquer. Un homme a d'ailleurs profité du huitième de finale entre la Belgique et les USA pour s'immiscer sur le terrain. Problème : aucun membre de la sécurité n'est intervenu. Il a fallu attendre de longues minutes.

Messages de soutien
Lors de la première mi-temps du match, un striker descend sur la pelouse, avant de courir quelques secondes. Il montre ensuite son t-shirt, qui présente plusieurs messages de soutien. Le premier est destiné aux enfants brésiliens qui vivent dans les favelas. L'autre est à destination de Ciro Esposito, un supporteur de Naples décédé la semaine dernière. Il avait été la cible de coups de pistolet en marge de la finale de la Coupe d'Italie cette saison. Le striker est resté sur la pelouse quelques minutes, interrompant la rencontre. La sécurité a en effet mis de longs instants à intervenir, ce qui peut être dangereux lors d'une compétition comme la Coupe du Monde.

Il avait un message a passer le striker bravo pic.twitter.com/VBgEa928GI

— alexguns (@alexguns59) 1 Juillet 2014

Pas une première pour ce striker
L'homme qui a investi la pelouse mardi soir n'en était pas à son coup d'essai. Il a très vite été repéré par la presse italienne. Mario « Il Falco » Ferri est un habitué de ce genre d'opération. Il est devenu célèbre en Serie A pour ses invasions de terrain. A chaque fois, il arbore un t-shirt Superman, porteur du message suivant : « Cassano in the Nazionale ». Il avait aussi interrompu la demi-finale de la Coupe du Monde 2010, vuvuzela en main.