Dans l'actualité récente

Unay Emery, des débuts records à la tête du PSG

Voir le site Téléfoot

Areola titulaire, Matuidi ailier gauche : les paris d'Emery face à Arsenal
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-11-24T12:08:11.100Z, mis à jour 2016-11-24T14:22:22.597Z

Alors que le changement d'entraîneur effectué par le club parisien à l’intersaison ne fait pas encore l'unanimité, les statistiques d'Unay Emery sont excellentes.

Décrié, remis en question, on a connu début de mandat plus serein que la prise de fonction d’Unay Emery au Paris Saint-Germain. Arrivé cet été en provenance de FC Séville et auréolé d’un passage très réussi à la tête du club andalou avec notamment un historique triplé en Ligue Europa, le technicien Basque peine à convaincre les supporters parisiens.

Pourtant son premier bilan n’a pas à rougir face à celui de ses prédécesseurs.

13 victoires en 18 matches, un record égalé

Après un triomphe inaugural contre l’Olympique Lyonnais en Trophée des Champions, l’entraîneur vient d’enchaîner treize succès en dix-huit matches toutes compétitions confondues. Un bilan équivalent aux deux meilleurs débuts d’un entraîneur dans  l’histoire du club, réalisés en 1985/1986 par Gérard Houiller et 2013/2014 par Laurent Blanc.


Un bilan très honorable bien que ses deux prédécesseurs n’avaient pas encore connu la défaite à ce stade de la saison à la différence de l’espagnol qui s’est déjà incliné à deux reprises. Sans le début de saison historique des aiglons niçois, le club de la capitale trônerait d’ailleurs en tête du championnat aux côtés de Monaco.


Une première place presque assurée en Ligue des Champions

Recruté pour ses capacités à briller sur la scène européenne, le Basque n’a pas tardé à confirmer ses bonnes dispositions en réussissant à prendre la première place de son groupe en Ligue des Champions face à Arsenal. Si son équipe n’a pas réussi à l’emporter face aux londoniens en confrontation directe, ce n’est pas faute d’avoir largement dominé les deux rencontres.

Passer derrière Blanc et encaisser le départ d’Ibrahimovic n’était pas un défi évident à relever. Pourtant, c’est bien ce qu’est en train de réaliser l’entraîneur espagnol. A voir dans les rencontres décisives de Ligue des Champions s’il peut faire passer le cap attendu au club parisien.