Dans l'actualité récente

Une opportunité historique

Voir le site Téléfoot

Une opportunité historique
Par Cédric ROUQUETTE|Ecrit pour TF1|2010-06-26T10:30:03.000Z, mis à jour 2010-06-26T10:30:03.000Z

Les 8es de finale débutent samedi avec Uruguay - Corée du Sud (16h00) et Etats-Unis - Ghana (20h30). L'une de ces équipes sera en demi-finale et ce sera une vraie sensation. Voici ce qu'il faut savoir sur le quart de tableau le plus ouvert, où le Ghana sera un porte-drapeau africain.

URUGUAY : LE COFFRE-FORT


Comment elle s'est qualifiée : 7 points, deux victoires, un nul, aucun but encaissé, deux victoires convaincantes contre l'Afrique du Sud (3-0) et le Mexique (1-0). L'Uruguay est au top de sa confiance.
Sa spécialité : Un jeu défensif assumé et efficace. "Bien défendre n'est pas un crime, c'est une vertu", commente Oscar Tabarez. Dans un 4-5-1 très discipliné, l'Uruguay a parfaitement protégé son but au premier tour et su se montrer efficace sur ses ballons de contre. Avec 32,5% de possession du ballon contre le Mexique (1-0), l'équipe a cadré cinq tirs et Suarez a fait mouche.
Son point faible : La vitesse. Les Sud-Américains, par leurs gabarits et leur culture, sont à l'aise quand ils parviennent à maintenir le match à un rythme moyen. La Corée du Sud sait qu'elle doit s'appuyer sur sa vitesse pour passer.
Historique ? : Pour un pays double champion du monde (1930, 1950), on n'en est pas encore là. Mais la Celeste n'avait plus franchi le premier tour sans défaite depuis 1954.


CORÉE DU SUD : GARE AUX ESPACES


Comment elle s'est qualifiée : 4 points et... 6 buts encaissés contre 5 marqués ! La Corée s'est appuyée sur sa victoire contre la Grèce (2-0) compenser sa déroute contre l'Argentine (1-4) et profiter de l'inefficacité du Nigeria (2-2).
Sa spécialité : Les coups de pied arrêtés. On est loin de l'équipe qui se projetait dans tous les sens en 2002. La Corée a marqué au premier tour sur deux grosses bourdes adverses et trois coups francs. Ki Sung-Yueng, Yeom Ki-Hun et Park Chu-Young sont les spécialistes maison.
Son point faible : La fiabilité défensive. Le sélectionneur Jung-moo Huh est transparent : "Je vous l'accorde, on laisse trop d'espaces à nos adversaires."
Historique ? : Pas encore. Demi-finaliste en 2002, la Corée du Sud surprendrait quand même en revenant dans le dernier carré.


ÉTATS-UNIS : TOUT EST POSSIBLE


Comment ils se sont qualifiés : En marquant contre l'Algérie dans le temps additionnel (1-0), leur seule victoire au premier tour.
Sa spécialité : Une confiance en soi aveugle, issue d'une vraie force collective et d'une culture nationale très "rêve américain". Le sélectionneur Bob Bradley lâchait après le premier tour vouloir "réécrire l'histoire de ce sport". A la veille du huitième, il rajoute : "Nous essayons d'être disciplinés, mais aussi malins. Jusqu'où cela peut-il nous mener? Parfois, je me dis que nous sommes capables d'aller au bout."
Son point faible : Un manque certain de maîtrise technique et de constance sur l'ensemble de match. C'est une équipe qui réagit plus qu'elle n'agit. "On ne peut pas toujours contrôler le ballon" reconnaît Bradley.
Historique : Demi-finalistes en 1930, quarts de finalistes en 2002, finalistes de la Coupe des Confédérations 2009, les Américains ne créeraient vraiment la sensation qu'en allant en finale.


GHANA : L'ÉCLAIREUR DE L'AFRIQUE

Comment il s'est qualifié : Grâce à sa victoire initiale contre la Serbie (1-0) et à l'issue de matches peu prolifiques : en trois matches, le Ghana a marqué seulement 2 fois et pris 2 petits buts.
Sa spécialité : Tout ce que l'on reproche aux équipes africaines, le Ghana n'en souffre pas. Il a conservé son identité avec une rigueur toute européenne. Le Ghana forme "une équipe très cohérente" selon Bradley. "Milovan Rajevac a su bâtir une bonne organisation, avec des talents individuels qui savent se fondre dans un cadre collectif, et d'indéniables qualités physiques et techniques. Ils sont tournés vers l'avant et sont imprévisibles."
Son point faible: Dans le dernier geste, Gyan, Asamoah et Tagoe n'ont pas été à la hauteur du travail du reste de l'équipe au premier tour.
Historique ? : Huitième de finaliste en 2006, le Ghana n'est jamais allé plus loin. A une autre échelle, il a le potentiel pour devenir la première nation africaine demi-finaliste de la Coupe du Monde.