Une rivalité Ronaldo-Bale au Real Madrid ?

Voir le site Téléfoot

Gareth Bale félicite Cristiano Ronaldo
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2017-03-20T13:41:29.768Z, mis à jour 2017-03-20T13:42:15.963Z

Le torchon brûle à Madrid où Bale se lasse de la situation dominante de Ronalddo.

Les polémiques se multiplient au Real Madrid où, après Cristiano Ronaldo, c’est au tour de Gareth Bale d’être en colère contre son entraîneur.


Un dispositif en question

La vie d’entraîneur de la Casa Blanca n’est décidément pas toujours rose. Entre la pression constante de médias espagnols intrusifs et omniprésents et la gestion d’un vestiaire de stars aux egos tous plus importants les uns que les autres, le quotidien peut-être difficile à gérer. Zinedine Zidane pourrait en témoigner. Déjà remis en question par sa superstar, Cristiano Ronaldo, pour une histoire de remplacement, c’est au tour d’un autre de ses cadres, de lui créer des histoires.


En effet, au cours de la même rencontre contre l’Athletic Bilbao, alors que CR7 s’est plaint de son remplacement, Gareth Bale pestait lui sur son positionnement. Alors que sa préférence bien connue est d’évoluer sur le côté droit de l’attaque madrilène, la volonté de son prestigieux partenaire portugais de jouer plus haut sur le terrain l’oblige à s’exiler sur l’aile opposée du dispositif de Zinedine Zidane. Une situation qui déplaît énormément à la star galloise.


Ronaldo, un frein pour Bale ?

Au-delà de ce simple problème de poste, c’est le traitement de faveur et la starification dont bénéficierait le quadruple Ballon d’Or qui irrite l’ancien joueur de Tottenham. Selon Diario Gol, Bale considère que le statut de Ronaldo l’empêche de prendre toute sa mesure et de devenir le joueur-clé du club, qu’il considère que ses performances devraient lui permettre d’être.

Un conflit larvé entre ses deux stars qui pourrait poser problème au club dans la conquête d’une douzième Ligue des Champions mais aussi à plus long terme. A terme, on imagine mal le gallois accepter la situation encore longtemps et ne pas demander à rejoindre un club dans lequel il serait la figure de proue. A moins que Ronaldo, se sentant sur le déclin, accepte de se mettre au service de son coéquipier, difficile à imaginer…