Dans l'actualité récente

Victorieuse de l'Euro Espoirs, la Suède chambre Kurzawa et les Bleuets

Voir le site Téléfoot

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-07-02T09:15:39.759Z, mis à jour 2015-07-02T16:48:11.070Z

Pour célébrer son succès face au Portugal en finale de l'Euro Espoirs 2015, la Suède s'est rappelé aux bons souvenirs de Kurzawa et des Bleuets en chambrant ces derniers sur le podium.

C'est ce qui s'appelle un joli retour de flammes. Vainqueur de l'Euro U21 ce mardi 30 juin face au Portugal (0-0, 4-3 tab), la Suède est rentrée dans l'histoire en remportant cette compétition pour la première fois. Une longue épopée qui restera longtemps dans les mémoires puisque l'équipe nordique est passée par les barrages et a éliminé la France pour aller décrocher un titre mérité. Et force est de constater que nos "amis" jaunes et bleus n'ont pas oublié tout ce chemin parcouru... 

Le geste - malheureusement - célèbre de Kurzawa

Souvenez-vous, un certain mardi 14 octobre 2014. Victorieuse 2-0 du match aller, la France se déplace en Suède afin de valider son billet pour l'Euro Espoirs qui doit se dérouler au moins de juin 2015 en République Tchèque. Très moyens pendant tout le match et menés 3-0 jusqu'à la 87e minute, les Bleuets finissent par marquer un but synonyme de qualification grâce à Layvin Kurzawa. Le défenseur de l'AS Monaco se met alors à chambrer ses adversaires du soir (qui en avait fait de même juste avant), pensant que tout était joué... Mal lui en a pris ! Quelques minutes plus tard, Oscar Lewicki fait parler la poudre en inscrivant un quatrième but, punissant ainsi une équipe tricolore trop sûre d'elle et immature


De bonne guerre

Très solide lors de cet Euro Espoirs 2015, la Suède est venu à bout du Portugal dans une finale où elle a su prendre le match à son compte après une première période compliquée. Et comme face à la France, les partenaires de John Guidetti ont dû s'arracher pour aller chercher une victoire méritée. Et comme un symbole, les joueurs suédois et leur entraîneur ne se sont pas fait prier pour se rappeler aux bonnes souvenirs de Kurzawa et des Bleuets une fois sur le podium. 

Une photo finale qui restera dans l'histoire, c'est certain. Et comme dirait l'autre, c'est de bonne guerre.