Valbuena : "Beaucoup d’espoir"

Voir le site Téléfoot

Valbuena : 'Beaucoup d’espoir'
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-05-14T15:57:05.000Z, mis à jour 2010-05-14T15:57:05.000Z

Retenu dans la liste des 30 joueurs de Raymond Domenech, Mathieu Valbuena espère bien faire le voyage en Afrique du Sud. "C’est bien d’avoir été pré-sélectionné. Ça donne beaucoup d’espoir", avoue-t-il. Le Marseillais explique qu’il ne va pas se "prendre la tête" et va "continuer à travailler".

MATHIEU VALBUENA, quel sentiment prédomine au lendemain de votre sélection parmi les 30 joueurs retenus par Raymond Domenech ?


M.V. : C’est beaucoup de fierté et d’émotion. Il y a quatre-cinq mois en arrière, ma situation à l’OM était délicate. C’était difficile de renverser la tendance. Mais j’ai réussi. Avec Marseille, on a finalement réussi une grande saison en remportant deux titres : le championnat et la Coupe de la Ligue. Le football peut donc aller très très vite. Dans un sens comme dans l’autre.


C’est un rêve qui se réalisé pour vous ?


M.V. : Tous les joueurs français rêvent un jour de porter le maillot bleu de l’Equipe de France. En plus, cette fois-ci il y a une Coupe du monde qui se profile. C’est la compétition la plus prestigieuse donc c’est encore plus fort.


Comment avez-vous réagi lorsque vous avez vu votre nom s’afficher sur votre écran de télévision ?


M.V. : J’ai pleuré. Et puis j’ai tout de suite pensé à ma famille et à mes parents. Ils m’ont toujours soutenu même dans les moments les plus délicats. Et je sais qu’ils le feront à nouveau quand je serai en difficulté.


Avez-vous bon espoir de figurer dans la liste des 23 joueurs retenus pour aller en Afrique du Sud ?


M.V. : On verra bien comment ça se passe. Mais c’est certain que d’avoir été pré-sélectionné, ça donne beaucoup d’espoir. Je ne prends pas la tête non plus et je continue à travailler.


Vous avez reçu beaucoup de félicitations ?


M.V. : Oui, j’ai énormément d’amis et de proches qui m’ont envoyé des SMS. C’est très important pour moi de voir toutes ces marques de sympathie.


Et aussi de la part de vos coéquipiers à l’OM ?


M.V. : Le président, les joueurs, le staff : il y a eu beaucoup de remerciements des Marseillais. Ça fait plaisir.


Que pensez-vous du désamour qui touche l’Equipe de France ?


M.V. : C’est le choix de certains de ne pas soutenir les Bleus. Maintenant, il faut supporter cette équipe car il y a une Coupe du monde qui arrive. On a besoin aussi d’un public fervent. Si plus personne ne supporte les Bleus, ce n’est pas comme ça que l’on va réussir à avancer… C’est la plus belle des compétitions et tout un peuple doit être derrière son équipe !