Valenciennes : Réda El Alami, portrait d’un jeune espoir au parcours atypique

Voir le site Téléfoot

Réda El Alami   Valenciennes
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2015-09-02T13:02:07.344Z, mis à jour 2015-09-02T13:07:15.008Z

A 16 ans, Réda El Alami a vécu un été radieux. Courtisé par de grands clubs, le prodige a signé un contrat avec Valenciennes, avant d’être sélectionné avec les U17 du Maroc. Pour Telefoot.fr, le jeune espoir revient sur un début de carrière original.

Pour espérer un jour devenir footballeur professionnel, beaucoup de jeunes partent très tôt en centre de formation, apprendre les bases de ce sport parfois rude, et développer leurs qualités. Réda El Alami, lui, a fait le choix de rejoindre Valenciennes et son centre de formation à 16 ans. Un début de carrière atypique, qui a attiré la convoitise de plusieurs clubs français et de Liverpool. Portrait d’une pépite qui n’avait pas de temps à perdre.

« Un club dans lequel je pourrai progresser »

Comme une multitude d’enfants, Réda El Alami entretient le rêve de devenir footballeur professionnel. Pour ce faire, il débute le football en 2005, à l’âge de six ans, au Sporting-club de Douai. Il y reste jusqu’en U14, puis décide de rejoindre le temps d’une saison Waziers. Technique et agile, Réda vise plus haut, et s’inscrit alors en sport étude à l’AS Aulnoye-Aymeries. Si à cet âge beaucoup de jeunes sont déjà passés par un centre de pre-formation, El Alami opte pour un choix de carrière quelque peu différent. Et ça semble fonctionner.

Réda El Alami, courtisé par Liverpool

Alors que de nombreux clubs français courtisent le jeune joueur, Liverpool lorgne également sur lui. Un départ à l’étranger semblait toutefois prématuré pour Réda El Alami, qui garde la tête sur les épaules : « Je suis encore jeune, je préfère donc poursuivre ma formation en France jusqu’à mes 18 ans au moins. J’aimerais ensuite pouvoir partir à l’étranger. »



Le milieu de terrain décide alors de s’engager dans une équipe près de chez lui, Valenciennes. Cet été, il a signé un contrat de deux ans dans le centre de formation de ce club familial : « Valenciennes est une ville près de chez moi, que je connais bien. Je connaissais déjà les entraîneurs, les joueurs, et tout me plaît beaucoup. C’est un club dans lequel je pourrai progresser, dans une bonne ambiance. » 

Article dans la voix du Nord 📰⚽️#TeamREAG

Une photo publiée par Reda El Alami ⚽️ (@elalamireda) le

Un joueur technique, à la Eden Hazard

Fin et agile, Réda El Alami est un milieu de terrain offensif gauche technique, qui présente un style de jeu proche de celui d’Eden Hazard : « Je suis milieu offensif gauche, je suis plutôt technique, et je marque beaucoup de buts. Quand je vois Cristiano Ronaldo et Eden Hazard jouer, je me dis que j’ai un profil qui leur ressemble. Ces deux joueurs sont mes idoles. » Si Réda a la tête sur les épaules, il cultive un rêve qu’il aimerait réaliser dans le futur : « Mon plus grand rêve est de jouer au Real Madrid, c’est mon club préféré. »



🚀🚀🔞⚽️😘

Une vidéo publiée par Reda El Alami ⚽️ (@elalamireda) le

Une saison qui s’annonce chargée

Né au Maroc et arrivé très jeune en France, Réda El Alami possède la double nationalité. A 16 ans, il est déjà international avec les Lions de l’Atlas : « J’ai commencé en U17 avec le Maroc, c’est ma première année. Cet été, j’ai participé à un stage de préparation avec les Lions de l’Atlas, puis nous avons joué contre une sélection U19 d’Ile-de-France. Nous avons gagné, 7-3, j’ai inscrit un doublé. Prochainement, je devrais être rappelé avec la sélection marocaine. »

Dans le futur, le jeune joueur pourrait également être appelé en Equipe de France. Pour le moment, Réda n’y pense pas encore : « Je ne sais pas quelle sélection je choisirais si un jour j’ai la chance d’être appelé en A. Pour le moment, je me sens bien avec le Maroc. » Réda préfère se concentrer sur la saison 2015-2016, qui s’annonce chargée pour lui :
« J’aimerais faire un très gros début de saison avec les U17 nationaux, pourquoi pas rejoindre les U19 et faire des entraînements avec la CFA. Mon objectif final est ensuite de signer pro. »


Réda El Alami pourrait ainsi marcher sur les traces de Didier Six, Jean-Pierre Papin ou Nicolas Isimat-Mirin, tous trois formés à Valenciennes. D’ici-là, la route est encore longue, mais le milieu de terrain possède toutes les qualités pour la parcourir.

Son parcours n’est pas sans rappeler celui d’Hachim Mastour, le prodige de l’AC Milan, prêté à Malaga.