Balotelli, Nasri, le PSG... Les révélations de Roberto Mancini

Voir le site Téléfoot

robert mancini dans telefoot
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-01-29T15:30:43.579Z, mis à jour 2017-01-30T10:56:25.654Z

Invité exceptionnel de Téléfoot, Roberto Mancini s'est confié sur les joueurs qu'il aurait voulu recruter quand il était entraîneur de Manchester City. L'entraîneur italien évoque également ses anciens joueurs. Zéro langue de bois assurée !

Sans club depuis six mois, Roberto Mancini est de passage de 29 janvier sur le plateau de Téléfoot. L'ancien buteur devenu entraîneur accepte de participer à l'interview oui/non avec le soutien de Bixente Lizarazu. Le principe est simple : à chaque question, il ne peut répondre que par oui ou par non. Il en profite pour confier quels joueurs il aurait souhaité recruter quand il officiait en Angleterre.

Il aurait voulu recruter Verratti et Marquinhos

Samir Nasri, son joueur à City, fait partie à ses yeux des meilleurs Français qu'il a pu entraîner. Dans un monde où il aurait été nommé entraîneur du PSG après Laurent Blanc, Roberto Mancini confirme qu'il aurait tout fait pour conserver Zlatan Ibrahimovic. Quand il officiait chez les Citizens, l'Italien gardait un oeil sur quelques joyaux du club de la capitale. Edinson Cavani lui plaisait beaucoup. Mais il aurait bien aimé recruter deux autres Parisiens : "Verratti et Marquinhos".

Pour finir, Mancini estime que Carlos Tevez ne mérite pas d'être le joueur le mieux payé du monde (environ 38 millions d'euros au Shanghai Shenhua), mais qu'il a "bien fait" de rejoindre le lucratif champion chinois. Antonio Conte, qui dirige Chelsea, est bien le meilleur entraîneur de Premier League à l'heure actuelle. Enfin, avec humour, Roberto Mancini s'estime meilleur que deux illustres collègues coachs : Carlo Ancelotti et Claudio Ranieri !


Des rapports délicats avec Balotelli

Avec Mario Balotelli, les rapports ont parfois été compliqués à l'Inter Milan et à Manchester City. L'attaquant s'est relancé à Nice. Mais Mancini irait-il deux semaines à Ibiza avec lui pour autant ? "Non", répond-il avec le sourire. Même réponse, un peu plus gênée, quand on lui demande si "Super Mario" peut encore décrocher le Ballon d'Or.

Roberto Mancini dirait aussi "non" à une invitation de José Mourinho au restaurant. Le coach est aussi sévère à son sujet quand il estime qu'il est moins classe aujourd'hui que du temps où il était attaquant à Bologne. "J'étais plus jeune, j'étais bien mieux !", précise-t-il en riant.