Leur week-end sera chaud

Voir le site Téléfoot

Leur week-end sera chaud
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-05-14T08:42:08.000Z, mis à jour 2010-05-14T08:42:08.000Z

La moitié des 30 Bleus de Domenech joueront gros ce week-end. Le sélectionneur craint la blessure fatale, mais les candidats au Mondial pourront difficilement s'économiser vu leur programme. Tour d'horizon.

Raymond Domenech l'a clairement indiqué : s'il a bâti une liste de trente, c'est avant tout pour parer à un éventuel pépin de dernière minute. Ce week-end, ils devraient être vingt à fouler les pelouses européennes. Quatorze d'entre eux joueront des rencontres décisives à forte intensité. Il s'agira évidemment de remplir les derniers objectifs en club, mais aussi d'éviter une ultime blessure. Une double contrainte difficile qui pourrait épargner dix joueurs. Tour d'horizon.


LES FORÇATS DU FOOT


Près de la moitié des sélectionnés ont encore des trophées à décrocher ou des qualifications européennes à valider. Au total, ils sont quatorze à livrer une ultime bataille décisive ce week-end. Impossible pour eux de se cacher ou de lever le pied. En Ligue 1, les Lyonnais et Lillois en termineront face, respectivement, au Mans et à Lorient, avec la Ligue des champions en ligne de mire. Anthony Réveillère (45 matchs disputés cette saison), Jérémy Toulalan (49) et Adil Rami (48) tirent sur la corde depuis plusieurs semaines. Il ne faudra pas le payer lors du dernier coup de collier. Bordeaux, ce samedi, jouera à Lens, sa survie sur le Vieux Continent. Cédric Carrasso, Marc Planus et Alou Diarra seront sur le pont pour sauver ce qui peut encore l'être.


Leur week-end sera chaud

A l'étranger, Sébastien Squilacci (FC Séville), qui n'a disputé que quatre rencontres en 2010, pourrait débuter à Almeria pour une date, là encore, majuscule : les Andalous, actuellement quatrièmes, jouent leur avenir en C1. Eric Abidal revient de blessure, lui aussi, et n'est pas assuré de démarrer lors du dernier match de Barcelone décisif pour le sacre face à Valladolid. En Angleterre et en Allemagne, se joueront les finales des coupes nationales. Des matches à fort enjeu pour trois protégés de Raymond Domenech. Remis de ses multiples soucis de santé, Franck Ribéry débutera face à Brême. Chelsea comptera sur ses deux incontournables en finale de la Cup : Florent Malouda et Nicolas Anelka. Deux hommes déjà largement mis à contribution cette saison (51 matches joués pour Anelka, 56 pour Malouda).


14 JOUEURS : Hugo Lloris (Lyon), Anthony Réveillère (Lyon), Jérémy Toulalan (lyon), Sidney Govou (Lyon), Mickaël Landreau (Lille), Adil Rami (Lille), Cédric Carrasso (Bordeaux), Marc Planus(Bordeaux), Alou Diarra(Bordeaux), Eric Abidal (Barcelone), Sébastien Squillaci (FC Séville), Florent Malouda (Chelsea), Nicolas Anelka (Chelsea), Franck Ribéry (Bayern Munich).


CE SERAIT TROP BÊTE...


Leur week-end sera chaud

Six Bleus sont susceptibles de jouer... pour pas grand chose. Rennes, Toulouse et Marseille terminent la saison en roue libre. L'OM de Valbuena et Ben Arfa, déjà titré, reçoit Grenoble (L2) dont le destin est scellé. Didier Deschamps devrait faire tourner son effectif. Titularisé à seize reprises cette saison, Hatem Ben Arfa pourrait en profiter pour souffler, comme à Lille (2-3) samedi dernier. Deschamps, Antonetti et Casanova seront peut-être tentés d'utiliser le principe de précaution. Les trois Rennais (Fanni, M'Vila et Briand), ainsi qu'André-Pierre Gignac, achèveront leur saison sans pression particulière, bien calés dans le ventre mou. Ne pas se blesser est un impératif. Briller une dernière fois serait un bel atout. Aucun de ces six joueurs n'est assuré de voir l'Afrique du Sud.


6 JOUEURS : Rod Fanni (Rennes), Yann M'Vila (Rennes), Jimmy Briand (Rennes), André-Pierre Gignac (Toulouse), Hatem Ben Arfa (Marseille), Mathieu Valbuena (Marseille).


LES COUPEURS DE CITRON


Sauf improbable retournement de situation ce week-end, Lassana Diarra et Thierry Henry ne porteront plus les couleurs de leur club cette saison. Le premier pour des raisons médicales, même si personne ne croit sérieusement à leur validité de l'autre côté des Pyrénées. Diarra souffrirait d'une lombalgie. Son absence s'explique surtout par les choix de Manuel Pelligrini, qui l'a clairement écarté du groupe du Real Madrid ces dernières semaines. Quant à Thierry Henry, il n'existe aucune raison crédible pour qu'il opère son retour dans un match aussi crucial pour Barcelone que celui de dimanche.


2 JOUEURS : Lassana Diarra (Real Madrid), Thierry Henry (FC Barcelone)


GARE A L'ACCIDENT DOMESTIQUE


Notre liste des 23

Ils ne joueront pas. Sans la Coupe du monde, ils seraient en vacances. Sauf si une bouteille de parfum brisée leur déchire le tendon d'Achille, comme à Santiago Canizares en 2002, ils n'ont rien à craindre. Les pensionnaires de Premier League en ont terminé. Les trois Gunners (Clichy, Diaby, Sagna) ainsi que Patrice Evra ne joueront plus avant le 26 mai au mieux (France - Costa Rica). De son côté, Djibril Cissé entretient sa condition physique en compagnie de Robert Duverne après la fin de la saison grecque. Enfin, Steve Mandanda, suspendu, observera un repos forcé.


6 JOUEURS : Djibril Cissé (Panathinaïkos), Bacary Sagna (Arsenal), Gaël Clichy (Arsenal), Abou Diaby (Arsenal), Patrice Evra (Manchester United), Steve Mandanda (Marseille).


SOUS SURVEILLANCE...

Victime d'une élongation fin avril, Yoann Gourcuff a réintégré le groupe bordelais cette semaine à l'entraînement mais reste très incertain pour la rencontre à Lens ce samedi. La solidité de ses fibres intéresse le sélectionneur. Autre blessé de longue date qui pose clairement problème à Raymond Domenech, William Gallas. Selon L'Equipe, pourtant (édition de mercredi), le mollet du défenseur central est quasiment guéri. Dès vendredi, le Gunner doit se tester en compagnie de Robert Duverne. Le programme devrait éviter le drame d'une rechute à l'entraînement.


2 JOUEURS : Yoann Gourcuff (Bordeaux), William Gallas (Arsenal)