Arsenal : Quand Wenger rêvait à un duo Henry / Ronaldo

Voir le site Téléfoot

RTS1Q4QU
Par Vincent Guillot|Ecrit pour TF1|2018-05-17T13:09:29.127Z, mis à jour 2018-05-17T13:21:09.065Z

Alors que sa longue carrière à Arsenal touche à sa fin, Arsène Wenger a évoqué sur le site du club ses principaux souvenirs. Et parmi ses plus grands regrets, figure celui de n’avoir pu constituer un vrai duo de rêve associant Thierry Henry et Cristiano Ronaldo.

Imaginez… Thierry Henry débordant les défenses et adressant un centre parfait pour Cristiano Ronaldo expédiant d'un ciseau retourné le ballon au fond des filets adverses. La scène a bien failli n’être ni un rêve ni un fantasme réalisé sur console de jeu vidéo. Ce rêve c’est même le plus grand regret d’Arsène Wenger. Alors que le technicien alsacien a annoncé son départ d’Arsenal après 22 ans de règne sur le banc des gunners, il a commencé à livrer ses souvenirs sur le site du club. Et le plus grand regret reste celui-ci : ne pas avoir réussi à recruter le jeune CR7 alors qu’il évoluait toujours au Sporting du Portugal.

 
Déjà bien au vu au sein du championnat portugais, le jeune talent n’était pas passé inaperçu aux yeux du coach français. Les deux parties avaient pris contact. «Il était venu avec sa mère, et nous étions vraiment proches (de l'attirer) » raconte l’entraîneur des gunners. Hélas, le talent du jeune portugais avait aussi taper dans l'oeil des concurrents des gunners. Et notamment, l’éternel rival, Manchester United, dont l’entraîneur adjoint Carlos Queiroz était lui-même portugais. Le coach français poursuit : « United a joué contre le Sporting Portugal, et Ronaldo a été exceptionnel. Ce sont eux qui l'ont signé. Imaginez, à l'époque, ce qu'auraient pu faire Thierry Henry et Ronaldo ensemble...»


Devancé par le grand rival 


Alors que la future star n’avait que 18 ans, les Mancuniens ont proposé alors 12 millions de livres sterling (entre 13 et 14 millions d’euros) d’après le manager londonien, une offre que n’a pu suivre son club. Dommage, en 2003/04 les invincibles d’Arsenal menés par Thierry Henry emportent la Premier League sans concéder une seule défaite. Avec un CR7 dans leurs rangs, on ose imaginer les dégâts qu’aurait provoquée cette attaque de feu. Et même si Ronaldo n’a pris véritablement son envol lors de la saison 2007/2008 au moment où Henry quittait Arsenal, le passage de témoins aurait pu avoir une sacrée allure.