"Il y a de l'espoir"

Voir le site Téléfoot

'Il y a de l'espoir'
Par Olivier d'ARIES|Ecrit pour TF1|2009-09-07T15:54:00.000Z, mis à jour 2009-09-07T15:54:00.000Z

Bakary Sagna croit toujours à la qualification des Bleus pour le Mondial 2010 malgré le nul concédé samedi au Stade de France contre la Roumanie (1-1). Le défenseur croit même à une qualification directe. Pour cela, il faut impérativement s'imposer en Serbie, mercredi.

BAKARY SAGNA, quel sentiment domine après le nul contre la Roumanie ?


B.S. : C'est un peu frustrant. On a fait un match plein mais on concède le nul sur des détails malheureux. Il y a toujours de l'espoir si on répète la même performance mercredi. L'objectif reste la qualification. Mathématiquement c'est possible mais cela passe par un grand match en Serbie. Ce qui est positif, c'est le football développé par l'équipe de France. On s'est créé beaucoup d'occasions. Il n'y a pas eu de défaillance des attaquants mais un grand match du gardien adverse et de la malchance. Le sélectionneur nous a dit que rien n'était joué, il a remarqué que l'on avait eu des comportements différents des dernières semaines, qu'il y a avait eu de belles choses.


Avez-vous une explication sur le relâchement constaté après le but de Henry ?


B.S. : Je n'ai pas ressenti de relâchement. Sur le terrain, tout le monde a fait les efforts. On a pris un but malheureux. C'est surtout offensivement que cela aurait pu mieux tourner pour nous. C'est ça qui reste en travers de la gorge.


A quel genre de match vous attendez-vous en Serbie ?


B.S. : Ce sera difficile. C'est une très bonne équipe. Il y aura en plus une atmosphère hostile. On a l'habitude de jouer dans ce genre d'ambiance notamment en Ligue des champions. On sait qu'il faut que l'on s'impose là-bas. On va prendre des risques. Hier, on en a pris. Personnellement, j'ai envie de me dépasser. Si on essaye de se contenter d'un point, c'est là que ça peut être dangereux pour nous. Tant que ce mini-championnat n'est pas terminé, pour moi, il est encore possible de se qualifier directement. Je suis plus confiant qu'après le match aux Féroé. On a la capacité de chasser le ballon et de faire le pressing. Il faut se servir du match d'hier pour avancer. Même si on n'a pris qu'un point, du point de vue collectif, c'était positif.