Zidane efface déjà Mourinho des tablettes madrilènes

Voir le site Téléfoot

Zinédine Zidane   Real Madrid lors du Clasico
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-12-19T13:16:43.454Z, mis à jour 2016-12-19T13:18:48.536Z

Déjà vainqueur de son troisième trophée avec le club espagnol, l'ancien meneur de jeu des castillans a déjà fait mieux, en onze mois, que son prédécesseur José Mourinho.

Après 1960, 1998, 2002 et 2014, le Real Madrid a soulevé hier à Yokohama sa cinquième Coupe du Monde des Clubs (anciennement Coupe Intercontinentale). Une performance exceptionnelle pour un club au palmarès inégalé.

Une victoire dans la douleur

Tout n’a pas été facile pour les merengues hier midi en finale de la Coupe du Monde des Clubs. Opposés aux Kashima Antlers, champion du Japon, les vainqueurs de la dernière Ligue des Champions ont eu toutes les peines du monde à s’en sortir. Menés à deux reprises, ils ont dû, comme souvent, compter sur un super Ronaldo, auteur d’un triplé pour l’emporter.


Au bout de la prolongation, la Casa Blanca s’est donc imposé dans la douleur pour s’offrir un magnifique triplé après ses victoires en Ligue des Champions et en Supercoupe d’Europe. Une performance remarquable pour un groupe qui était encore dans la tourmente il y a moins d’un an et la prise de fonction de leur nouvel entraîneur, Zinedine Zidane.


Un Zidane recordman de précocité

S’il serait réducteur de ne voir dans ce succès que la patte du technicien français, force est de constater que l’ancien N°10 des Bleus réalise des débuts fracassants. Alors que nombre d’observateurs étaient dubitatifs au moment de sa nomination, il a mis tout le monde d’accord en remportant ses trois premiers titres en seulement onze mois ! Une performance majuscule quand on sait qu’il a fallu trois ans à José Mourinho pour glaner autant de trophées avec le club castillan…

Depuis son premier match, Zidane connaît d’ailleurs une réussite insolente puisqu’il n’a perdu qu’à deux reprises et reste sur une série de 37 matches sans défaites, une série record pour le Real Madrid. En tête de la Liga avec six points d’avance, il a tout pour continuer à imprimer sa marque dans l’histoire des merengues.