Zidane et Fontaine enfoncent les Bleus

Voir le site Téléfoot

Zidane ne pardonnera pas
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2010-06-14T13:29:00.000Z, mis à jour 2010-06-14T13:29:00.000Z

Zinedine Zidane et Just Fontaine, deux monstres sacrés du football français, se montrent très critiques envers l'équipe de France après la prestation de celle-ci contre l'Uruguay. Si les Bleus veulent aller loin dans cette Coupe du monde, voilà ce qu'il faudra changer selon Zizou et Justo...

Le match face à l'Uruguay a permis de délier quelques langues supplémentaires sur l'équipe de France. Et comme souvent, ce n'est pas franchement pour encenser les hommes de Raymond Domenech. Just Fontaine, ancien héros du Mondial 1958, et Zinedine Zidane, si discret habituellement, sortent de leur réserve pour critiquer les Bleus.

Gourcuff est perdu
Fontaine est sûrement le plus sévère. Le meilleur buteur de tous les temps dans une phase finale d'une Coupe du monde s'attaque nommément à certains joueurs, en l'occurrence Ribéry, Anelka et Gourcuff. Supporters sensibles, s'abstenir :
« Ribéry ? Un jour, on a fait la bêtise de dire que c'était le cerveau de l'équipe, et depuis, il le croit. Il en dribble sept, mais le huitième lui prend le ballon ».
« Je pense que Domenech devait sortir Anelka bien avant. Il n'a jamais fixé un ou deux des trois centraux, sur les centres, tu ne peux pas attraper un seul ballon de la tête. Pendant le match, quelqu'un a dit qu'ils avaient les pieds carrés. La tête aussi, alors ».
Quant à Yoann Gourcuff, Justo pense qu'il « est perdu. Il est fatigué par sa saison, il est moins vif, et surtout, il ne sait pas à qui donner le ballon, puisqu'Anelka joue derrière lui ! »

Mettre son ego de côté
Les propos de Just Fontaine, publiés dans La Dépêche du Midi, font écho à ceux de Zinedine Zidane, interrogé dans l'émission Canal Football Club. L'ancien meneur des Bleus estime qu' « Il n'y a pas eu de jeu d'équipe. C'est ce qui ressort. Ils n'ont pas joué ensemble et c'était plutôt des actions individuelles. C'est le collectif qui doit ressortir ».
« Les joueurs doivent se prendre en main, se bouger, il faut dire les choses. Il faut mettre son égo de côté et travailler ensemble. Le collectif doit primer et c'est ce qu'on pas vu durant le match ».

Les joueurs de l'équipe de France sont donc plus que jamais attendus au tournant jeudi contre le Mexique. Les glorieux anciens les observent et ont décidé de laisser de côté leur indulgence.