Zidane : Le Graët et la FFF le soutiennent après sa suspension

Voir le site Téléfoot

error
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2014-10-28T17:35:00.000Z, mis à jour 2014-10-28T17:39:28.000Z

Suspendu trois mois de banc de touche du Castilla, l'équipe réserve du Real Madrid, par la Fédération espagnole de football, Zinedine Zidane a reçu un soutien appuyé de la part du président de la FFF Noël le Graët qui souhaite une annulation de la sanction envers l'ancien joueur.

Depuis hier, Zinedine Zidane n'a plus le droit d'entraîner l'équipe réserve du Real Madrid. Une décision prise par le comité de compétition de la Fédération espagnole de football qui a estimé que le Français n'était pas titulaire du troisième degré du diplôme d'entraîneur, nécessaire pour diriger une équipe.

Il avait une dérogation
Si l'ancien numéro 10 n'a effectivement pas encore ce niveau, n'ayant pas terminé tout son cursus, il bénéficiait d'une dérogation de la part de la Fédération française de football. La même dérogation qui permet aujourd'hui à Claude Makelele (Bastia) et à Willy Sagnol (Bordeaux) d'évoluer sur les bancs de la Ligue 1 cette saison.

Envoi de document
Dans un communiqué publié cet après-midi sur son site internet, la FFF regrette la décision de son homologue qui « revient à sanctionner le choix de Zinedine Zidane de suivre le cursus français de formation pour l'obtention du BEPF ». Une formation que l'intéresse « suit effectivement avec professionnalisme et assiduité l'ensemble des modules » rappelle l'institution qui a renvoyé de nouveaux éléments vers l'Espagne.

« Dommageable pour le football européen »
Cet imbroglio autour du footballeur français le plus connu à travers le monde irrite le président de la FFF qui affirme même que cela est « dommageable pour le football européen qu'un joueur aussi emblématique que Zidane, qui a décidé de suivre la formation française d'entraîneur, reconnue dans le monde entier, ne puisse exercer son métier comme le permet l'UEFA. »

Le Real Madrid a déjà fait appel de la décision de la Fédération espagnole mais celui-ci n'étant pas suspensif, Zinedine Zidane est pour l'instant contraint d'arrêter ses fonctions.