Zlatan Ibrahimovic : « Je peux rendre François Hollande populaire si je veux »

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-06-07T09:24:54.522Z, mis à jour 2016-06-07T10:30:58.842Z

Interrogé par Le Monde, Zlatan Ibrahimovic livre une longue interview dont lui seul a le secret. Le Suédois revient sur son passage en France et ne se gêne pas pour égratigner François Hollande. Le tout à la troisième personne, bien évidemment.

Présent à Saint-Nazaire avec la sélection suédoise, Zlatan Ibrahimovic se prépare à disputer l’Euro 2016, qui pourrait être sa dernière compétition internationale avec son pays. Entre deux entraînements, l’ancien joueur du Paris Saint-Germain est revenu sur ses quatre années passées en France dans un entretien accordé au Monde. Comme d’habitude, les punchlines sont de sortie.

« Quel genre de président est François Hollande ? »

Interrogé sur son salaire, Zlatan Ibrahimovic n’a pas fait dans la dentelle. Le Suédois a directement fait référence à la fameuse taxe à 75% lancée par François Hollande. Le chef de l’Etat en prend au passage pour son grade : « Savez-vous combien d'impôts je paye ? Quel genre de président est François Hollande ? J'aide ce pays plus qu'il ne l'aide. Moi, je continue à la payer. Je peux vous le dire car je déclare moi-même mes impôts. Je pense que soit vous êtes populaire, soit vous ne l’êtes pas. L’important est d’être soi-même et moi je suis moi-même. Mais je ne peux pas parler pour lui puisque je ne le connais pas. Mais je peux le rendre populaire si je veux. Mais je ne sais pas si j’en ai envie


« Ibra est venu et il a pris le pouvoir »

Alors qu’il devrait officialiser ce mardi son transfert à Manchester United, Zlatan Ibrahimovic a profité de son entretien avec Le Monde pour remercier le PSG de lui avoir fait confiance : « Ibra est venu et il a pris le pouvoir en France. […] C’est grâce à eux si je suis là. Car sans le Qatar, la France ne m’aurait jamais vu jouer. Vous devez donc les remercier. »

« Il n’a rien gagné et moi j’ai tout gagné »

Zlatan Ibrahimovic a également glissé un tacle bien appuyé à Jean-Michel Aulas : « Qui ? Si j’étais lui, je me concentrerai sur mon équipe, et sur le fait de gagner, et pas sur ce que font les autres équipes. Depuis que je suis arrivé en France, il n’a rien gagné et moi j’ai tout gagné. Il devrait se concentrer sur lui-même. »

Et maintenant le Prix Nobel ?

Après avoir remporté tous les titres sur la scène nationale avec le PSG, Zlatan Ibrahimovic vise une récompense dans un tout autre genre : « Le Prix Nobel ? C’est le seul prix que je n’ai pas encore gagné. Il me reste encore du temps pour le remporter. […] Je ne sais vraiment pas à qui je pourrais le donner. A part à moi-même, je ne sais pas.»

Zlatan Ibrahimovic a ensuite terminé l’interview comme il l’a commencée, avec une punchline dont il a le secret : « Je me considère de partout. Car je suis l’homme du peuple. […] Je me considère comme simple, normal et discret. »