REPORTAGES : Le 13 novembre, quels seront les sujets abordés dans votre magazine REPORTAGES ?

Voir le site TF1 & Vous

Logo Reportages Sept2010
Par farineanimale15|Ecrit pour TF1|2010-10-26T10:09:24.000Z, mis à jour 2010-10-26T10:11:33.000Z

REPORTAGES : Le 13 novembre, quels seront les sujets abordés dans votre magazine REPORTAGES ?



REPORTAGES

SAMEDI 13 NOVEMBRE A 13H15


LES ENFANTS DE L'ESPOIR: LA VIE AVANT TOUT


Ils aimeraient bien être comme tous les autres, insouciants et libres. Jérôme, 20 ans et Vanessa, 15 ans ont passé la moitié de leur vie à l'hôpital. Chimiothérapie, opérations, ils se sont battus contre une tumeur. Avec l'association " Semons l'espoir " ils vont réaliser un rêve : " vaincre les sommets ". A 4027 mètres d'altitude, Jérôme, Vanessa et les autres, avec leur rage de vivre, vont prouver qu'ils peuvent accomplir de grandes choses.


Jérôme a 20 ans, Vanessa 15. Tous les deux ont eu un cancer. "Vanessa c'était Tumeur, donc "tu meurs et tumeur, d'entrée, le plan est posé." C'était il y a 8 ans et pour la mère de Vanessa, c'était hier "des petits malaises et puis le médecin vous dit : c'est tumeur au cerveau. On opère. On vous redonne un légume sur un lit d'hôpital qui ne sait plus manger, qui ne sait plus rien faire. Là, on est très très bas. Quand on a un petit gamin qui allait tout bien, qui avait plein de copines...." Après des années de lutte contre la maladie, Vanessa, Jérôme et d'autres adolescents vont passer une semaine en haute montagne. "Je suis passé du fauteuil roulant quand j'étais petit à maintenant. C'est déjà pas mal. Il y a toujours des progrès à faire. J'aime bien voir ce que je suis capable de faire". Jérôme avait 2 ans quand la tumeur s'est déclarée. Il va passer son enfance à l'hôpital, subir six opérations et des séances de chimiothérapie. Alors, grimper à 4000 mètres sur l'un des plus beaux sommets des Alpes "c'est une revanche, c'est pour témoigner que malgré la maladie on peut arriver à faire de grandes choses."

Pour encadrer les enfants, il y a des guides de haute montagne, des infirmières, des volontaires et Pierre Dornier. Sans lui, rien n'aurait été possible. Pierre est meunier et patron d'une entreprise. Il y a 16 ans, une leucémie a emporté deux de ses enfants : Valérie et Emilie. "Je pense souvent quand Emilie disait : je n'ai pas peur de mourir mais j'aurais voulu faire tellement de choses. Quand vous voyez une gamine très lucide, en rechute et qui vient d'avoir une greffe de sa propre moelle, ça donne des motivations. Et puis, son projet : moi je veux faire le Mont Blanc quand j'aurai 15 ans." Pour que d'autres enfants réalisent le rêve d'Emilie, Pierre crée d'abord une chaîne de solidarité dans les boulangeries pour récolter des fonds.

La suite de l'histoire se passe sur scène avec les Etoiles Noires. "On fait des spectacles de variétés et on verse l'argent à Semons l'Espoir. On a créé la Maison des Parents à l'Hôpital Saint Jacques". Dans les rues de Besançon, Marie, une des bénévoles de l'association, fait du porte à porte pour le prochain spectacle " pour aider les enfants malades. C'est pour la bonne cause. Comme artistes, il y aura nous !". Pour Pierre Dornier "ces jeunes qui ont tous connu Emilie... c'est quelque part continuer à la faire vivre." Ils sont plus de 130 bénévoles, anciens malades ou bien portants, à faire vibrer ces Etoiles Noires. Tous passionnés de musique, certains sont dans la troupe depuis 15 ans. Les étoiles Noires ont d'abord brillé pour quelques centaines de spectateurs. Aujourd'hui, "sur une saison on est à peu près à 12.000 personnes" "Ca ne change peut-être pas le monde ce qu'on fait, mais c'est quand même important." "On est plusieurs enfants malades sur scène. Ca aide les autres enfants à garder espoir. A se battre"

Tous ces enfants sont passés par l'Hôpital Saint Jacques de Besançon et connaissent le Professeur Plouvier. Son service soigne les enfants touchés par les leucémies ou les tumeurs. "Quand j'ai commencé, c'était plutôt 20/25% de guérison et maintenant c'est 75%." Si soigner et guérir sont prioritaires, aider l'enfant malade à retrouver une vie sociale compte beaucoup et grimper sur des sommets fait partie de la thérapie "c'est important qu'ils s'imaginent autrement que dans la maladie. Ils sont capables de faire des études, du sport... tout comme avant".

Cette fois ci, c'est au tour de Jérôme et Vanessa, Claire et d'autres enfants avec leurs parents de réaliser le rêve d'Emilie : le Mont Blanc. 4027 mètres... "Je crois qu'Emilie est là. Tout ça, c'est grâce à elle, c'est elle qui a eu l'idée. Etre au sommet ensemble c'est vraiment magnifique !"

Raphaële

L'équipe de TF1 & Vous