REPORTAGES : CHARLOTTE, UNE VETO DANS LA SAVANE

Voir le site TF1 & Vous

Logo Reportages Sept2010
Par manuduperray|Ecrit pour TF1|2010-12-09T10:42:40.000Z, mis à jour 2010-12-09T10:44:02.000Z

REPORTAGES : CHARLOTTE, UNE VETO DANS LA SAVANE

Samedi 25 décembre à 13h20

La vie sauvage parmi les animaux, la beauté des paysages... C'est pour assouvir sa passion que Charlotte, une française de 32 ans, est devenue vétérinaire. Depuis six ans, elle survole les réserves d'Afrique du Sud à bord de l'hélicoptère de John, son compagnon. Soigner, protéger et observer les animaux, aider les éleveurs... mais aussi lutter bénévolement avec la police contre les braconniers qui déciment les rhinocéros... C'est la vie de Charlotte, la véto de la savane. Une des meilleures spécialistes de la faune sauvage en Afrique du Sud.

Dans la zone de Kwaeleloop, en train de descendre de la vallée, deux rhinocéros... Ils sont la cible du pilote John Bassi et de sa compagne vétérinaire Charlotte Moueix. A bord de l'hélicoptère, cette dernière prépare son arme : un anesthésiant 10000 fois plus puissant que la morphine. Elle doit atteindre l'une des deux bêtes, un animal de plus de 1000 kilos. A terre, Charlotte pose des puces électroniques dans les cornes des rhinocéros afin de les identifier et d'observer leur évolution. Avec son allure de créature préhistorique, le rhinocéros est l'animal le plus ancien de la savane. Menacée de disparition, l'espèce fait l'objet de toutes les attentions.

Depuis six ans, John et Charlotte forment une équipe de choc. " On n'a pas besoin de se parler. C'est un travail d'équipe très précis. " Aujourd'hui, ils doivent capturer six buffles vendus par le propriétaire d'une petite réserve privée. 130 hectares de savane à scruter du ciel, à la recherche de femelles enceintes... Celles qui valent le plus cher. Pour Charlotte qui maîtrise cet exercice difficile, cinq secondes suffisent pour atteindre le buffle... Les femelles buffles sont ensuite transportées dans un enclos où Charlotte vérifie qu'elles attendent bien des petits.

En jean et casquette, Charlotte a des allures d'aventurière. Son métier de vétérinaire, elle ne l'envisageait qu'en Afrique. Et pour se faire une clientèle, elle a dû faire ses preuves... Une femme étrangère, c'était pour les fermiers sud africains une petite révolution ! Quand elle pose son fusil, Charlotte vit dans une jolie maison, loin de la faune sauvage " Un endroit agréable à vivre, très calme, silencieux et sécurisé. Au cours des huit dernières années, il y a eu plus de 14.000 fermiers qui ont été assassinés. " Charlotte n'avait que 26 ans quand elle a débarqué en Afrique du Sud. Un an après, elle a rencontré qui raconte : " J'étais en train de vérifier l'hélicoptère et j'ai vu cette très jolie fille debout devant moi et là, j'ai craqué. Charlotte est arrivée en Afrique avec une grande confiance en elle, même si elle ne savait pas grand-chose de ce métier. Elle a tout appris sur le terrain... au pas de course ".

Avec John, Charlotte lutte contre le trafic de corne qui décime les troupeaux de rhinocéros. Le corps d'un rhinocéros vient d'être retrouvé dans une réserve gouvernementale. Il a été abattu et ses cornes ont été coupées à la tronçonneuse. Près de 300 rhinocéros ont déjà été tués depuis le début de l'année. Deux fois par an, Charlotte aide bénévolement la police dans sa lutte contre les braconniers. " On passe nos journées à essayer de sauvegarder la faune sauvage en Afrique du Sud et les rhinocéros sont une cible facile. On a envie d'essayer de les sauver parce que, si on ne fait rien, probablement que dans dix ans, le rhinocéros aura disparu en Afrique. "