REPORTAGES : j'ai entendu parler d'une nouvelle formule pour l'émission Reportages, qu'en est-il exactement ?

Voir le site TF1 & Vous

Claire Chazal
Par barnabecemoi|Ecrit pour TF1|2010-09-14T15:17:02.000Z, mis à jour 2010-09-14T15:21:04.000Z

REPORTAGES : j'ai entendu parler d'une nouvelle formule pour l'émission Reportages, qu'en est-il exactement ?

A partir de ce samedi 2 octobre, la Direction de l'Information propose deux numéros de " Reportages " après le JT de 13 heures. La nouveauté : un deuxième " Reportages " consacré au destin de personnages découverts plusieurs années auparavant dans le magazine. Que leur est-il arrivé depuis le premier tournage, que sont-ils devenus ?


Rendez-vous donc chaque samedi à 13h20 pour découvrir cette nouvelle séquence d'information présentée par Claire Chazal.


CALANQUES, CABANONS... MON PETIT COIN DE PARADIS

Samedi 2 octobre 2010 à 13h20


Vues du ciel, elles ont des airs de bout du monde. Les calanques de granit cachées entre Marseille et Cassis abritent petits ports et plages miniatures bordées de cabanons. A Sormiou et à Marseilleveyre, ni eau courante, ni électricité : le calme, le chant des cigales et la mer à perte de vue. Jean-Claude, Annie, Roger... des "cabanonniers" heureux se retrouvent chaque été dans leur petit coin de paradis.

Sormiou, petit port avec ses pointus marseillais et ses cabanons, l'écrin le plus connu... Cette calanque chère à son coeur, Annie Savastano y venait bébé dans le cabanon de son grand-père. Cet été, son arrière petite fille y fera ses premiers pas. Robert et Annie Pérez, eux, viennent prendre leurs quartiers d'été dans leur " petit paradis " situé dans la calanque de Marseilleveyre, plus petite et moins connue. Enfin installés, les deux mois de provisions rangées, le cabanon nettoyé, l'eau de pluie récoltée, toute la famille peut enfin profiter d'une vue imprenable sur la mer. Privilégiés, les locataires des cabanons font des envieux et chacun garde jalousement les clefs de son paradis pour les passer à la génération suivante. Et ce n'est pas l'absence d'eau courante et d'électricité qui empêcheront la bouillabaisse d'être la meilleure du monde !


LES ENFANTS TAUPES... 17 ANS APRES


Samedi 2 octobre 2010 à 13h55


En 1993, Reportages avait suivi Jairo, Oscar, Jaider. Par 200 mètres de fond, ils creusaient dans des galeries insalubres. A neuf ou dix ans, ils travaillaient dans les mines du Boyaca, la plus grande réserve de charbon de Colombie. Dix sept ans plus tard, Edouard Bergeon a retrouvé ces enfants taupes et leur a montré les images qu'ils n'avaient jamais vues.

" Ici, sous terre, je suis comme une taupe. Imaginez dans quel état je vais finir. J'ai commencé à travailler quand j'avais dix ans. Je suis toujours dans la mine. Je le fais pour mes enfants, pour leur donner à manger et leur permettre d'étudier. " Les enfants, la femme et la mère d'Oscar découvrent pour la première fois les images d'Oscar à dix ans poussant sa brouette de charbon. Jaider lui aussi a fondé une famille qu'il ne retrouve que le week-end. Pendant la semaine, il extrait du charbon à six heures de route de chez lui. Depuis le premier reportage, rien n'a beaucoup changé. Seul Jairo est sorti de la mine pour entrer dans l'armée. Et quand Oscar conduit les journalistes par 170 mètres sous terre, ils découvrent cinq enfants taupes d'aujourd'hui.


Véronique

L'équipe de TF1 & Vous