REPORTAGES : MORDUS DE CHIENS !

Voir le site TF1 & Vous

Reportages
Par manuduperray|Ecrit pour TF1|2011-01-06T14:19:04.000Z, mis à jour 2011-01-06T14:19:39.000Z

REPORTAGES : MORDUS DE CHIENS !

Diffusion : SAMEDI 22 JANVIER A 13H20


Une nouvelle révolution culturelle marche sur la Chine... Sur quatre pattes... Les chiens. Il y a 40 ans, le chien était servi " à table ". Désormais le meilleur ami de l'homme entre dans les foyers chinois par la grande porte. Traité comme un empereur, le chien vient agrandir la famille où depuis des décennies règne " l'enfant unique ". Et lorsque le chien paraît, tous les excès sont permis !

Sous le règne de Mao, avoir un animal domestique était un signe extérieur de bourgeoisie. Mais les chiens finissaient généralement dans les assiettes. Depuis une dizaine d'années, la société de consommation est entrée dans les classes moyennes avec en prime... le meilleur ami de l'homme. Il y aurait déjà 150 millions de chiens dans tout le pays.

Vernis à ongles, vêtements, parfums... Certains propriétaires sont prêts à tout pour leur nouveau compagnon comme Madame Qiu, une riche publicitaire qui a " adopté ", il y a quatre ans, Xiangzhi, un husky. Pour celui-ci, elle a même traversé la Chine en l'emmenant en Mongolie intérieure " pour lui faire plaisir et qu'il puisse courir dans la steppe ". D'autres couples passent même des heures dans un studio pour quelques photos de famille avec leur chien, parfois costumé pour l'occasion. Le chien est devenu l'enfant roi dans le pays où, depuis 30 ans, règne la politique de l'enfant unique... Des millions d'enfants chinois sans frère, ni soeur. C'est le cas du petit Kun, 10 ans. Boss et Tiabao, deux malamutes sont ainsi venus agrandir la famille.

Au grand marché aux chiens de Pékin, des centaines d'éleveurs proposent toutes les races, toutes les tailles à tous les prix... A deux heures de Pékin, Monsieur Wang possède, quant à lui, onze chiens et a " l'impression d'élever des tigres ". Pour ceux qui n'ont pas les moyens ni la place, il reste encore la possibilité de faire transformer un petit chien d'appartement en animal sauvage : la spécialité d'un spa qui, ce matin, va métamorphoser Maomao, un petit bichon blanc en panda !


PETITES QUERELLES ENTRE COPROPRIETAIRES...
5 ANS APRES





En 2006, Reportages s'était installé au Parc Saint Maur, dans la banlieue lilloise. Dans cette résidence de 735 appartements, les habitants avaient ouvert leurs portes. Parmi eux, Monsieur Flament, un " franc-tireur " de 83 ans, Monsieur Peltier, le diplomate et bien d'autres. Et au milieu, Monsieur Renard, le syndic, " bête noire " des uns, conciliateur des autres. Il y a 5 ans, les plus optimistes du Parc Saint Maur pariaient sur l'harmonie entre copropriétaires. Aujourd'hui, qu'en est-il des petites querelles d'antan ?

Aujourd'hui, Monsieur Renard qui se donnait auparavant du courage avant les assemblées en écoutant Carmen dans sa voiture, a pris du galon. Quant à Monsieur Peltier, il n'a pas changé, son appartement non plus et pourtant aujourd'hui " tout va vraiment mieux. Maintenant c'est beaucoup plus convivial. Tout le monde vous le dira. " La bonne idée a été de créer une association sous le nom prometteur des Amis du Parc Saint Maur. Il y a cinq ans, le débat entre les " pro gardienne et les contre " était houleux. Aujourd'hui, Marilyn, gardienne de la résidence les Essarts depuis 25 ans, n'a quitté ni sa loge ni son sourire et espère qu'elle va " rester longtemps encore... jusqu'à la retraite ".