REPORTAGES : Quels seront les prochains sujets de Reportages du 17 juillet ?

Voir le site TF1 & Vous

Reportages - En immersion avec le GIGN
Par baracoca1|Ecrit pour TF1|2010-06-30T09:45:57.000Z, mis à jour 2010-06-30T09:46:51.000Z

REPORTAGES : Quels seront les prochains sujets de Reportages du 17 juillet ?

Retrouvez le magazine REPORTAGES avec au sommaire :

EN IMMERSION AVEC LE GIGN

Grand banditisme, prises d'otages, saisies de drogue, interpellations, protection, observation, formation. Les 380 gendarmes du GIGN sont sur le qui-vive 24 heures sur 24. Conscients des risques de leur métier, super entraînés, quelle que soit leur mission, les hommes et les femmes du GIGN sont " prêts au sacrifice ultime ". Et comme le souligne le Commandant du GIGN, ce qui fait avant tout la force de ce groupe, c'est son unité et son esprit d'équipe.

6 heures du matin en banlieue parisienne. La force d'intervention du GIGN doit appréhender un homme en fuite depuis 6 ans. Tout va très vite : fouille minutieuse de toutes les pièces de la maison, interpellation... Menotté sur son lit, l'homme fait un malaise cardiaque. Son fils est menotté à son tour.


Au même moment, dans les bureaux de la FOR (Force d'Observation et de recherche), une information arrive : " a priori l'organisation d'un convoi est en cours ". Un convoi (en anglais "go fast") est un transport rapide de drogue. Experts en camouflage, les gendarmes de la FOR surveillent un suspect sur un parking : " On pense que ce gars-là fait partie du convoi." GPS, surveillance vidéo par caméras télécommandées, la cible est sous haute surveillance.

Suivie depuis une trentaine de kilomètres par la force d'intervention du GIGN, une voiture puissante a finalement été piégée au péage. En quelques minutes, le 4X4 est bloqué et son conducteur encerclé. Dans le coffre du véhicule : plus de 300 kilos de cannabis. Trente minutes plus tard, après une course poursuite, la voiture ouvreuse est stoppée et son conducteur interpellé. Des opérations comme celles là, il y en a à peine dix par an. Lutter contre le grand banditisme est l'une des missions essentielles du GIGN. Pour le Général Favier, " le risque fait partie de notre métier. Le risque physique, celui que prend chacun de nos hommes quand il s'engage, est un risque conscient, mesuré qui vise à taper à coup sûr, en ayant un effet bénéfique et en limitant le risque." La mission ultime, c'est la prise d'otages dans un avion avec, dans toutes les mémoires, celle de Marseille-Marignane en décembre 1994.


Rendez-vous le samedi 17 juillet à 13h20 pour le magazine REPORTAGES.


Retrouvez les reportages dans leur intégralité, les liens et les infos utiles sur tf1.fr à l'adresse : http://www.tf1.fr/reportages/



Raphaële

L'équipe de TF1 & Vous