Sept à Huit : le baby-sitter

Voir le site TF1 & Vous

Sept à Huit du 1er mai 2011
Par veroniquetf1|Ecrit pour TF1|2011-07-15T12:48:00.000Z, mis à jour 2011-07-15T12:53:14.000Z

Sept à Huit : le baby-sitter

Retrouvez le magazine Sept à Huit le 17 juillet



Le baby-sitter

C'était devenu un ami en qui ils avaient une totale confiance. Paul et Olivier, deux pères de famille de l'Ardèche faisaient régulièrement garder leurs enfants par Jonathan, 27 ans. Fin mai, ils se sont aperçus que cet homme aurait abusé de leurs enfants. En garde à vue, il aurait reconnu les faits et même avoué une dizaine d'autres agressions sexuelles sur mineurs. Comment cet homme est-il parvenu à gagner la confiance de ces familles sans éveiller les soupçons ? Les deux pères de famille ont accepté de témoigner devant la caméra de Sept à Huit.

Hôtels des cimes
De juin à septembre, ils sont pris d'assaut. Dans le massif du Mont Blanc, perchés à plus de 2500 mètres d'altitude, une centaine de refuges accueillent chaque été 30.000 randonneurs. Au refuge des Cosmiques, en pleine nuit, Laurence remplit les thermos de thé chaud de ses 130 clients qui s'apprêtent à gravir le toit de l'Europe. Isabelle, elle, tient le Plan-Glacier, un petit refuge d'une vingtaine de places où les conditions de vie sont spartiates. Elle passe son été, coupée du monde, sans eau courante, entourée de bouquetins et de chamois.

L'homme serpent

Dépassés, chiens, chats et poissons rouges. Les reptiles font de plus en plus de mordus : pythons, iguanes, ou couleuvres. Les ventes de ces rampants augmentent d'environ 20% chaque année. Karim Daoues a eu du flair, le serpent est sa spécialité. A 37 ans, il est à la tête du plus gros magasin français de reptiles : 700m2, plusieurs milliers de bêtes, et 2 millions d'euros de chiffre d'affaires. Les aficionados sont nombreux, comme David qui, dans son petit pavillon cohabite avec 300 spécimens de toutes les tailles et de toutes les couleurs ! Car, dans le serpent aujourd'hui il ne suffit plus de collectionner, il faut innover en créant des formes qui n'existent pas dans la nature

Un an avec un nouveau visage
Jérôme souffrait d'une maladie génétique dégénérative qui lui a déformé le visage. Sa vie était un calvaire. Il y a un an, il a été le premier patient à bénéficier d'une greffe complète du visage. Dans le portrait de la semaine, il raconte à Thierry Demaiziaire comment cette opération a changé sa vie. Alors qu'avant, tout le monde se retournait sur son passage, il commence aujourd'hui à se fondre dans la foule. Progressivement, il s'habitue à porter le visage d'un autre.


Véronique

L'équipe de TF1 & Vous