Sept à huit : l'impasse

Voir le site TF1 & Vous

Sept à Huit
Par veroniquetf1|Ecrit pour TF1|2011-05-06T12:31:20.000Z, mis à jour 2011-05-06T12:32:19.000Z

Sept à huit : l'impasse

Dimanche 8 mai, retrouvez votre émission Sept à huit présentée par Harry Roselmack


L'impasse


Patrice, 38 ans, et Aurélia, 53 ans, pensaient avoir trouvé un moyen infaillible pour devenir parents : faire appel à une mère porteuse en Ukraine, un pays où, contrairement à la France, la gestation pour autrui est autorisée.
Ils payent 30 000 euros à une agence à Kiev spécialisée qui sélectionne pour eux une mère porteuse et assure le suivi de la grossesse.
Au début de l'année, leurs jumelles naissent. Mais les autorités françaises refusent de délivrer des passeports aux bébés. Bloqués en Ukraine, ils tentent alors de passer illégalement la frontière et se font arrêter. Sept à Huit raconte l'histoire rocambolesque de ces parents français pris au piège en Ukraine.


Ruée vers l'or


Des centaines de milliers de personnes prises par la fièvre de l'or, prêtes à risquer leur vie pour quelques pépites, des villes champignons qui poussent un peu partout dans le pays : ça ressemble au Far West américain du 19e siècle mais ça se passe aujourd'hui en Afrique.
Avec l'explosion du cours du métal jaune, le Burkina Faso vit une ruée vers l'or sans précédent.
Reportage de Christophe Widemann et Fabrice Babin dans l'une des mines sauvages du Burkina où Yacouba, 17 ans, frôle la mort chaque jour pour son rêve de fortune, à des dizaines de mètres de profondeur.


Des abeilles dans la ville


Nicolas s'inquiétait de voir les abeilles de ses 200 ruches des Yvelines, disposées en plein champ, mourir peu à peu. Pour les sauver, cet apiculteur professionnel a choisi une réponse paradoxale : installer ses butineuses en ville.
Depuis, il sollicite de grandes entreprises pour qu'elles accueillent ses abeilles sur leurs toits et dans leurs jardins, au coeur de Paris : loin des pesticides, elles s'y trouvent beaucoup mieux.
Des apiculteurs amateurs, eux aussi, vivent leur passion des abeilles en ville : Armand et Michèle, retraités, ont installé des ruches sur leur balcon en plein 13e arrondissement. Ils produisent jusqu'à 80 kilos de miel " parisien " chaque année.


Cet engouement pour les " abeilles à la ville " prend de l'ampleur : pour suivre les cours du rucher-école du Jardin du Luxembourg, il faut désormais patienter deux ans sur liste d'attente !



L'homme qui a tiré sur Chirac


Le 14 juillet 2002, Jacques Chirac descend les Champs Elysées lors du traditionnel défilé. Dans la foule, Maxime Brunerie, un jeune fanatique d'extrême droite, sort une carabine d'un étui à guitare et tire sur le président de la République.

Il rate sa cible. Pour la première fois à la télévision, neuf ans après les faits et deux ans après sa sortie de prison, Maxime Brunerie revient sur son acte fou - il prévoyait de se suicider en retournant l'arme contre lui après avoir tué le président de la République.
Un acte qu'il raconte et analyse aujourd'hui. Le parcours d'un jeune homme qui se tournait vers la violence et les provocations néo nazies pour évacuer ses frustrations.
Lucide, avec beaucoup de recul sur le jeune extrémiste qu'il était à 25 ans, l'auteur de la tentative manquée d'assassinat sur le président Jacques Chirac fait son propre examen de conscience. C'est le portrait de la semaine par Thierry Demaizière.


Rendez-vous dans Sept à huit dimanche 8 mai !


Véronique

L'équipe de TF1 & Vous