Quels vont être les sujets du 30 octobre prochain dans le magazine REPORTAGES ?

Voir le site TF1 & Vous

Logo Reportages Sept2010
Par berengerede122|Ecrit pour TF1|2010-10-19T08:11:11.000Z, mis à jour 2010-10-19T08:12:41.000Z

Quels vont être les sujets du 30 octobre prochain dans le magazine REPORTAGES ?

Au sommaire du magazine REPORTAGES SAMEDI 30 OCTOBRE A 13H15



LES FOLLES VACANCES D'UNE FAMILLE NOMBREUSE


Clothilde et Jean-Philippe ont sept enfants. Angélique et Régis en ont huit. Pour les vacances, ces grandes familles se mettent en quatre : les premiers emmènent leur tribu aux sports d'hiver, les deuxièmes inventent leurs vacances sur place. L'une part, l'autre reste... A chacune sa recette pour passer tous ensemble des vacances inoubliables.

Jean-Philippe, dentiste et Clotilde, graphiste, vivent à Metz avec : Auguste, 18 ans, Emeraude, 17 ans, Iris, 15 ans, Mercedes et Ambroise les jumeaux de 10 ans, Alphonse 7 ans et Aristide, 5 ans. Au départ pourtant Clothilde ne se voyait pas mère de sept enfants : " On en a eu un, deux, trois... Je me suis rendue compte avec les jumeaux que c'était ça qui m'éclatait. D'avoir des enfants, de les voir grandir ". Depuis trois ans, chaque hiver, ils s'offrent une semaine de ski. Arrivés à Tignes après huit heures de voyage, Jean-Philippe, Clotilde et les enfants s'installent dans l'appartement qu'ils ont loué il y a six mois. Cette semaine de ski tous ensemble, ce sont " des moments rares et (qui) seront peut-être de plus en rares".

Près de Blois vivent Angélique et Régis avec Steven 16 ans, Kevin 15 ans, Alexandre et Nicolas, les jumeaux de 13 ans, Florian 10 ans, Amélie 7 ans, Daphnée 5 ans et Nathan 1 ans et demi. Angélique est mère au foyer, Régis vend du bois au détail. " On ne peut pas se permettre de partir. Vous allez noter ce que vous préférez faire." Résultat du vote : " 6 piscines, 4 mini châteaux ". Angélique et Régis ont toujours souhaité une famille nombreuse et à Régis de souligner que : " On n'aurait pas autant d'enfants s'il n'y avait pas autant d'amour !"





PREMIERS PAS D'UN COMMISSAIRE DE POLICE... 10 ANS APRES


En 1990, nous avions suivi les débuts d'Alexis Marsan à la tête du commissariat du 20ème arrondissement de Paris. A 26 ans, le jeune commissaire découvrait les contrôles d'identité, les nuits, les courses poursuites sur le périph', les manifestations... Aujourd'hui, il est commissaire d'Etat Major à la Direction de l'ordre public et de la circulation et fait un peu moins de " terrain ". En 2010, toujours passionné de boxe et toqué de cuisine, Alexis Marsan vit toujours à 100 à l'heure.

Depuis ses premiers pas dans le 20ème arrondissement, le commissaire Marsan a pris du galon mais garde un bon souvenir de ses débuts : " Un secteur difficile. Un arrondissement intéressant à travailler". Deux à trois fois par semaine, comme il y a dix ans, le commissaire Marsan monte sur le ring : " ça aide physiquement et mentalement à surmonter pas mal d'épreuves.". Comme ce jour d'avril 2002 où sa vie a failli basculer : lors d'une manifestation à Paris, Alexis Marsan, en service commandé, reçoit un coup de couteau dans l'abdomen. Et loin de ses obligations professionnelles, Alexis Marsan se détend aussi dans la cuisine d'un grand chef. Même s'il n'en a pas fait son métier, sa passion pour l'art culinaire ne date pas d'hier. "J'adore mon métier, je ne le quitterai pour rien au monde mais si demain je devais me dire : j'arrête. Voilà ce que j'aimerais faire ".

14 juillet, 5 heures du matin. Paris dort et Alexis Marsan se dirige vers la préfecture de police. Une longue journée s'annonce. Sur les Champs Elysées l'attendent près de trois mille policiers. Leur mission : contenir la foule et libérer les grands axes pour laisser passer le défilé et assurer la protection des personnalités invitées. C'est une journée classée " sensible " et Alexis Marsan doit tout vérifier, des tribunes officielles aux toits proches où sont postés des tireurs d'élite. Sa mission accomplie, Alexis Marsan n'ira pourtant pas se coucher : il doit assurer la sécurité du Trocadéro où 300.000 personnes suivront le feu d'artifice. " A journée exceptionnelle, horaire exceptionnel. C'est la vie qui me correspond de ne pas savoir ce que je vais faire le lendemain. Ma vie privée s'arrange aussi de ça..."


Raphaële

L'équipe de TF1 & Vous