Interview d'Estelle Denis

Voir le site The best, le meilleur artiste

Estelle Denis
Par Vanessa VINCENT|Ecrit pour TF1|2013-07-04T09:59:00.000Z, mis à jour 2013-07-04T10:14:25.000Z

En présentant The best le meilleur artiste, Estelle Denis prend les rênes d'un extraordinaire spectacle”. L'animatrice observe avec des yeux d'enfant les prouesses des plus grands, qu'elle voit évoluer dans des numéros à couper le souffle, d'une grande intensité physique et émotionnelle. Elle entrouvre la porte du chapiteau en livrant ses impressions sur les tournages des primes...

Qu'est-ce qui vous a séduite dans cette aventure ?
J'avais très envie d'être aux manettes d'un véritable spectacle qui m'impressionnerait à chaque instant. J'ai toujours vu les numéros de cirque, les acrobaties et autres performances artistiques avec un regard d'enfant. Une ville comme Las Vegas m'inspire. J'adore la poésie qui se dégage, par exemple, du Cirque du Soleil, ou encore tout ce qui a trait à la magie. Au-delà de l'émerveillement, j'aime être bluffée par un artiste qui excelle dans son art. En arrivant à TF1, j'ai pris goût à tous ces grands shows comme Splash, Samedi soir on chante, qui me permettent d'être au plus près du public. Lorsque la chaîne m'a proposé de présenter The best le meilleur artiste, j'ai accepté dans la seconde. Par ailleurs, j'ai l'esprit de compétition, une notion importante dans ce programme puisqu'à chaque prime, douze artistes s'affrontent pour une seule place en fin de soirée. J'ai vraiment apprécié la version hollandaise, Beat the best, au concept extrêmement fort. La version française s'annonce aussi palpitante car elle conjugue avec finesse performance, émotion et virtuosité à travers des numéros uniques.


Le fauteuil de The best revêt une importance capitale pour les artistes...
Effectivement, les professionnels ne sont pas uniquement présents pour "performer" et être notés par un jury et un public. Le concept du fauteuil est aussi symbolique que primordial. A la fin de son numéro, chaque artiste se voit attribuer une note. Le premier concurrent de la soirée prend légitimement place dans le fauteuil. A chaque challenger, ensuite, de tout faire pour détrôner le champion et prendre la place du leader. A la fin de chaque prime, le gagnant se retrouve qualifié pour la finale. Une mécanique aussi précise que captivante se met en place et le suspense est garanti. Dès le départ, on a envie de savoir qui restera jusqu'au bout sur le fauteuil, de même que l'on devine aisément l'appréhension de l'artiste durant les autres prestations. N'oublions pas qu'il y a à la clé un chèque de 100 000 euros et la remise d'un trophée ! Pour avoir suivi les répétitions, je peux confirmer que la concurrence s'annonce sévère... Nous avons la chance de tourner sous un chapiteau géant, spécialement conçu pour le programme, au milieu de lumières et de décors saisissants. Les plus beaux numéros du monde sont sublimés. Le public, tout comme le jury,
est sous le charme...


Justement, quel est votre sentiment sur les quatre jurés ?
Fan de variété française, j'ai toujours écouté Lara Fabian. Elle est l'une des plus grandes artistes francophones et sa participation est une excellente chose. Alessandra Martines est elle aussi formidable. Elle a déjà fait montre de son talent de jurée lors des deux premières saisons
de Danse avec les stars. Sébastien Stella est le coach des stars à Hollywood, une personnalité incontournable qui a notamment participé au Cirque du Soleil. Son sens de la chorégraphie, de la mise en scène et son expérience internationale sont autant d'atouts pour juger les prestations des artistes. Enfin, Arturo Brachetti est un dieu dans sa discipline, le maître incontesté de la métamorphose. C'est une chance qu'il ait accepté ce nouveau rôle... Comme j'aime à le dire, ils forment le "best jury"!


Selon vous, qu'est-ce qui va attirer le plus les téléspectateurs dans ce show ?
Ils vont assister à un show spectaculaire, emmené par les meilleurs artistes du monde dans leur discipline. Il n'y a pas de place pour l'amateurisme. Pas moins de vingt-sept nationalités figurent parmi les concurrents. Chaque numéro est hallucinant ! Ensuite, il s'agit d'un programme familial, très fédérateur. Petit ou grand, chacun d'entre nous sera bluffé par tant de virtuosité.


En tant que sportive, quel regard portez-vous sur les prouesses des artistes ?

Je suis à la fois très impressionnée et admirative. Même si je ne cessais de m'entraîner, jamais je ne pourrais réaliser un dixième de leur performance. En regardant une jeune artiste vietnamienne faire le grand écart sur un fil alors que je ne parviens même pas à toucher mes pieds, j'éprouve forcément du respect ! Je suis extrêmement sportive, mais pas du tout souple. Je connais la rigueur qu'impose un sport de haut niveau, les heures d'entraînement et les sacrifices que cela représente. Chaque artiste a peu de temps pour présenter un numéro parfait, créer un univers, une scénographie et convaincre. En tant que spectatrice, je suis toujours stressée pour eux.


Comment définissez-vous votre rôle ?
Je dois à la fois faire la liaison entre le jury et les artistes et essayer d'installer une ambiance conviviale et empreinte de suspense. J'ai à coeur de faire ressentir l'esprit de compétition qui règne également sur le plateau, l'émotion qui se dégage pendant et après les performances. Vous semblez très impliquée dans ce programme... Je le suis à 200 %, comme pour toutes les émissions que je présente. Je crois beaucoup en The best le meilleur artiste et j'ai envie de faire
partager mon enthousiasme aux téléspectateurs. J'espère vraiment que ce format va susciter l'adhésion du public car il s'agit d'un beau programme, de grande qualité, visuellement et émotionnellement très fort.


Ces shows sont aussi intenses à vivre qu'à préparer. Suivez-vous un entraînement spécifique avant de tels rendez-vous ?

J'ai beaucoup couru et repris ma petite diète habituelle afin d'être au top de ma forme. Et puis, je redoutais la réaction de mon styliste si je ne rentrais plus dans mes vêtements ! Plus sérieusement, je m'impose une certaine hygiène de vie. Je sors habituellement peu mais durant ces périodes de tournage, je vis en ermite ! Rester concentrée et à l'écoute de ceux qui m'entourent demeurent mes priorités.