Abi : “Quand je chante, j’imagine un lien sacré entre mon cœur et celui du public”

J-1 avant la grande finale de "The Voice 2020" ce samedi 13 juin sur TF1. Abi, finaliste de Pascal Obispo, se livre à coeur ouvert sur son aventure.

Abi, vous êtes en finale de The Voice ! Qu’est-ce que ça représente pour vous ?

Cela représente une énorme responsabilité. Je me dois d’être à la hauteur de ce que les téléspectateurs ont fait pour moi en votant. Ils croient en moi et je ne veux vraiment pas les décevoir. Le public m’a vraiment donné de la force. Honnêtement, je mentirais si je disais que je n’ai plus aucun doute sur ma légitimité en tant que chanteur. Mais je ne laisse plus ce doute me terroriser quand je vois tout le chemin que j’ai parcouru depuis les auditions à l’aveugle. Je ne peux plus penser ça et je vais de l’avant !

Avoir le soutien du public, ça vous a surpris ?

A chaque fois que j’entendais chanter les onze demi-finalistes ou que j’apprenais à les découvrir humainement, je savais la chance que j’avais d’être là avec eux. Mais je me demandais toujours comment le public pouvait choisir parmi nous tous. J’ai tout simplement vécu cette demi-finale en me faisant plaisir et en profitant pleinement de cette soirée. Quand le public m’a choisi, je ne m’y attendais pas du tout. Quand j’y réfléchis, je pense que le public a été touché par l’émotion que je peux dégager quand je chante. J’imagine un lien sacré entre mon cœur et le leur !

En demi-finale, vous avez chanté la “beauté du monde” pour votre petite sœur qui ne voit pas. Vous avez un lien très fort grâce à la musique?

Ma sœur me suit à travers ce que je fais. Elle m’écoute chanter et c’est ce qui nous lie de plus fort. Quand je vais la voir, j’ai toujours ma guitare avec moi pour lui chanter quelques chansons. J’apprécie pleinement de voir le bien que ça lui procure. Peut-être qu’un jour, elle pourra entendre une chanson que j’ai composé et que ça aura encore plus d’impact.

Comment vous appréhendez cette finale ?

J’ai très envie de relâcher la pression. L’aventure se termine samedi et même si l’enjeu est grand, il n’y a pas d’inquiétudes à avoir. Je n’ai qu’une envie : me donner à fond et profiter de l’instant.

Quel est le meilleur conseil de votre coach Pascal Obispo ?

Il me répète souvent : “Arrête de te cacher. Tu as ta place, prends-la. C’est fini l’époque où tu te cachais derrière ton piano”. Il m’a aidé à m’affirmer sur scène et dorénavant, ma place je la défends !

Que pouvez-vous nous dire sur les chansons que vous allez chanter ?

La chanson en solo que je vais chanter sera pour le public. Leur soutien m’a apporté une grande confiance en mon travail. Maintenant,je ne chante plus mes chansons juste pour moi mais aussi pour le public. C’est pour lui que je chanterai samedi soir.

La victoire, vous avez envie d’y croire ?

Je n’aurais jamais cru que je vivrais cette aventure et encore moins que j’arriverai en finale. Là, ça approche à grands pas et la victoire est palpable. Maintenant, j’ai toujours du mal à me dire que j’ai une chance sur 4 de gagner. Gagner ou non, je sais l’incroyable opportunité que m’offre The Voice de pouvoir m’ouvrir des portes dans l’industrie musicale. Il n’y a rien qui me rendrait plus heureux que de continuer à faire de la musique. Cette finale m’emmène forcément vers un nouveau chapitre de ma vie et j’ai hâte de le vivre.

Vidéos associées

News associées