Dans l'actualité récente

The Voice 2019 : Albi : “Les jeunes ont des choses à dire” (INTERVIEW)

Voir le site The Voice 2019 Saison 8

Qui est Albi ? Portrait de Talent
Par Pauline CONSEIL|Ecrit pour TF1|2019-02-25T10:57:15.247Z, mis à jour 2019-02-25T20:36:49.973Z

Il a 18 ans et samedi soir, Albi a fait se lever les quatre coachs avec sa reprise de Bigflo & Oli, “Dommage”. Interview.

Pourquoi avoir choisi de participer à The Voice ?

J’ai commencé la musique quand mes parents se sont séparés. C’était d’abord un moyen d’expression. Après, c’est vraiment devenu une passion et un mode de vie. Il y a aussi eu le décès de mon grand-père qui a été un déclencheur dans ma participation à l’émission. J’ai chanté une chanson au piano, à son enterrement. J’ai fermé les yeux et j’ai vraiment ressenti une émotion très forte, un bien-être intérieur. C’est à ce moment-là que j’ai eu un déclic ! Je voulais partager cette passion et cette émotion avec le plus grand nombre. J’ai envoyé une vidéo sur MYTF1 en me présentant et avec un lien vers ma chaine Youtube. Aujourd’hui, je ne réalise toujours pas que je participe à l’émission. Je prends conscience doucement de l’importance que cela peut avoir sur la suite de ma vie.

Quel est votre univers musical ?

Je ne pourrais pas le définir vraiment parce que j’apprends encore à me découvrir et je ne suis pas conscient à 100% de toutes mes capacités. The Voice, c’est mon premier cours de chant. Je n’ai encore rien fait donc je peux encore tout faire ! Moi, j’écris beaucoup de textes et c’est vrai j’adore le rap, mais je peux vous surprendre. J’ai la chance d’avoir une voix qui me permet de faire du rap et aussi de pouvoir chanter d’autres chansons comme de la variété française.


Comment s’est passée votre audition à l’aveugle ?

Le soir de mon passage, j’étais vraiment fatigué. C’était ma première scène. Il y avait un mélange de pression et de stress. Toute la journée, il y avait eu des interviews et beaucoup d’attente. A l’intérieur de moi, je ressentais ce décalage entre l’excitation, l’attente et l’angoisse. Alors une fois sur scène, j’étais fatigué et impressionné mais au moment où les coachs se sont retournés, j’ai eu un regain d’adrénaline, ça m’a donné de la force. A partir du moment où j’ai su que je faisais partie de l’aventure, j’ai vraiment été dans le partage avec le public.

Pourquoi avoir choisi Mika ?

J’ai voulu jouer sur la surprise et l’audace. Oui, je fais de l’urbain mais ce n’est pas pour autant que je vais aller chez Soprano. J’ai choisi Mika parce qu'il m’a dit : “Moi j’ai envie de me battre pour toi”. Je me suis dis c’est bon, c’est lui !  Je regardais The Voice depuis tout petit et Mika m’a toujours beaucoup plu par son attitude. Il était ce  personnage atypique que j’avais plaisir à regarder à chaque émission. Aujourd’hui, je ne suis plus avec mes parents sur mon canapé. Je suis dans The Voice et avec Mika. C'est une belle revanche !

Vous avez seulement 18 ans. Force ou faiblesse dans The Voice ?

Maëlle a gagné l’émission l’an dernier alors qu’elle n’avait que 16 ans. Elle m’avait beaucoup touché. C’est d’ailleurs, un peu grâce à elle que je participe à l’émission. Maëlle avait cette image de femme jeune et pourtant, elle a accompli beaucoup de choses. J’ai 18 ans et j'ai autant de crédibilité qu'un artiste confirmé.  Je crois qu’il faut vraiment faire confiance aux plus jeunes. Nous n'avons peut-être pas une vie derrière nous, ni beaucoup d'expérience mais on a aussi des choses à raconter !  Après la victoire de Maëlle, j’étais convaincu que les jeunes avaient leur place dans The Voice alors, pourquoi pas moi ?


Suivez Albi sur ses réseaux sociaux : Instagram & Youtube

en savoir plus : Jenifer, Julien Clerc, Mika, Nikos Aliagas, Soprano