The Voice : Anne Sila : "J’ai pleuré quand j’ai écouté le titre de Pascal Obispo"

Voir le site The Voice

Anne Sila dans Jésus
Par Marine Madelmond|Ecrit pour TF1|2017-03-28T14:25:17.785Z, mis à jour 2017-03-28T15:01:17.129Z

EXCLU. Révélée dans la quatrième saison de The Voice, Anne Sila est aujourd’hui une artiste reconnue. Heureuse d’intégrer la troupe de la comédie musicale Jésus, la chanteuse sera bientôt sur scène et en tournée. En exclusivité pour MYTF1, la jeune femme s’est confiée sur cette nouvelle expérience.

Après son passage remarqué dans la quatrième saison de The Voice, Anne Sila a enchaîné les projets. Un premier album intitulé Amazing Problem, des concerts et un rôle dans la série télévisée Falco. Mardi 28 mars, la jeune femme est revenue à l’Olympia pour présenter son personnage dans la fresque musicale Jésus signée Pascal Obispo et Christophe Barratier. Elle y incarnera dès le 17 octobre prochain le rôle de Marie, la mère du Messie. Un personnage au destin hors du commun.  

Deux ans après votre participation à The Voice, comment vous sentez-vous 
Ça me parait étrange d’être arrivée jusqu’ici. Quand on fait The Voice, on ne se rend pas compte que ça va changer notre vie. Je ne me serais jamais attendue à faire des projets comme ça. La comédie musicale Jésus est sans doute le plus gros projet que j’ai eu depuis ma participation à l’émission. Je ne regrette rien, je suis très heureuse d’être arrivée ici aujourd’hui.

En parallèle de votre rôle dans cette comédie musicale, avez-vous envie de replonger dans l’écriture d’un nouvel album ?
On veut toujours faire mieux. J’aimerais écrire un nouvel album qui soit différent du premier. J’ai envie de prendre mon temps, d’être moins pressée et plus calme. Je veux appréhender autrement ce deuxième album. Mon style est un peu bizarre car il est éclectique. Je l’assume totalement.

"Florent Pagny me soutient toujours"

Avez-vous gardé contact avec votre ancien coach, Florent Pagny ?
J’ai revu Florent Pagny il n’y a pas longtemps, lors de la première partie du concert de Pascal Obispo à Bercy. Il est toujours présent. Il n’hésite pas à me répondre quand j’ai des questions et à passer du temps au téléphone avec moi pour me donner des conseils sur ce métier. Il me soutient toujours.

Cette année 2016 a été riche en surprises et en émotions. Comment avez-vous vécu votre succès ?
Quand tu vis le truc, tu as moins de recul, et tu ne t’en rends pas vraiment compte. La première fois que j’ai vu mon nom en rouge sur l’Olympia, j’ai un peu halluciné. C’était bizarre. Mais tu n’as pas vraiment le temps de te poser, tu es toujours dans la perspective de faire quelque chose de mieux, de nouveau, de plus. Même l’année dernière, quand j’étais à l’Olympia, je ne m’attendais pas à revenir pour un tel projet.

Vous avez obtenu le rôle de Marie, la mère de Jésus. Comment vivez-vous cette nouvelle expérience dans cette comédie musicale ?
Le stress commence déjà à monter alors que la tournée n’a pas encore commencé. Mais il faut toujours anticiper les choses auxquelles on ne s’attend pas. Je ne sais pas ce qui peut se passer mais en tout cas ça commence bien. Je suis très heureuse de porter cette comédie musicale et honorée qu’on m’ait proposée ce rôle.

Comment avez-vous appréhendé ce personnage ?
J’y suis allée sans vraiment connaître le personnage et je n’ai pas fait de recherche avant de me lancer. Je sais juste le minimum. Quand j’ai écouté la chanson de Pascal Obispo, j’ai pleuré. J’ai trouvé qu’elle était vraiment belle. J’ai appréhendé ce personnage de manière très humaine. Marie perd son fils donc j’ai dû réfléchir à comment je devais réagir. J’ai moins abordé le personnage de façon mystique.

Vous avez été guidée par Pascal Obispo et Christophe Barratier. Comment l’avez-vous vécu ?
C’est tellement agréable de travailler avec eux car ils connaissent le sujet et ce, depuis 3 ans. C’est une super expérience.

"Je suis super fière de travailler avec Clément Verzi"

Vous chantez aux côtés d’un autre talent de The Voice, Clément Verzi  (dans le rôle de Judas). C’est un peu comme retrouver un  membre de sa famille, non ?
Quand j’ai su que c’était lui, je l’ai appelé tout de suite. Je me souviens quand je regardais la saison de The Voice, je l’avais adoré dans l’émission. Je suis super fière de travailler avec lui. Et avec l’équipe également. On a tous envie de délivrer quelque chose d’honnête.

Le 17 octobre prochain, vous vous lancerez au Palais des Sports de Paris pour la première de Jésus. Vous n’êtes pas trop impatiente ?
Le stress monte progressivement. On commence à approfondir la personnalité des personnages et à essayer de comprendre leurs points de vue. On a la chance d’avoir des personnes autour de nous qui nous aident aussi à se frayer un chemin.

Que pouvons-nous vous souhaiter pour les années à venir ?
D’être aussi surprise par la vie et les projets qu’on me propose. Dans le bon sens du terme.

Retrouvez Anne Sila et le reste de la troupe de Jésus dès le 17 octobre au Palais des sports de Paris puis en tournée en France. Toutes les infos sur www.jesus-lespectacle.com.

Revivez l'une des performances d'Anne Sila dans The Voice


en savoir plus : Anne Sila