The Voice : EXCLU. Anto participe samedi à l'émission : "Mon cousin Amir m'a conseillé de prendre du plaisir"

Voir le site The Voice

Anto
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TF1|2018-02-23T10:00:10.328Z, mis à jour 2018-02-23T10:00:10.328Z

Anto, 28 ans participera à l’aventure "The Voice" samedi soir. C’est en accompagnant son cousin Amir aux auditions à l’aveugle il y a quatre ans qu’il a eu envie de tenter à son tour sa chance. Mais qui est-il vraiment ?

MYTF1. Vous êtes étudiant en droit et vous allez bientôt passer le barreau. Pourquoi participer à The Voice maintenant ?
C’est une période charnière. Je suis en fin de cursus. The Voice, c’est une belle opportunité. Je ne compte pas passer à côté de cette expérience. Je pense que je regretterai de ne pas essayer. Aujourd’hui, j’ai vraiment envie de me consacrer à la musique. Les études, ça a toujours été un gilet de sauvetage pour moi, plus qu’une vocation.

MYTF1. Pourquoi ne pas avoir participé à l’aventure avant ?
Je n’aurais pas pu le faire il y a quelques années. Je n’aurais pas eu les épaules pour. Je suis quelqu’un qui stresse énormément, qui doute de moi. Je voulais arriver à The Voice avec quelque chose de différent et de solide. Je prends des cours de chant depuis un an et demi. Cela m’a apporté de la technique, de la confiance en moi. J’ai toujours peur de ne pas plaire aux gens. Je me soucie beaucoup du regard des autres.

MYTF1. Le chant, c’est une passion qui vous anime depuis longtemps ?
Ca fait plusieurs années que je chante pour moi. Mais j’ai eu du mal à me rendre compte que j’avais une belle voix. Jusqu’à maintenant, j’étais gêné de chanter en public. Depuis que je prends des cours, j’assume davantage ma voix. Cela me conforte dans l’idée que je peux devenir chanteur.

MYTF1. D’où vous vient ce manque de confiance en vous ?
J’ai connu l’échec scolaire. A chaque fois qu’un truc bien m’arrive, je me dis que je ne le mérite pas. J’ai le syndrome de l’imposteur. C’est bizarre car, quand je réfléchis, je me dis qu’il n’y a que des belles choses qui m’arrivent depuis quelques années.

MYTF1. Vous n’avez pas eu un cursus classique…
J’ai redoublé ma 6e. En 2nde, je suis allé dans un lycée privé hors contrat. J’ai eu un parcours scolaire chaotique. Les profs me disaient : « tu n’iras pas très loin ». J’étais un cancre. Mais à côté de ça, j’étais la coqueluche parce que je faisais rire les autres. J’ai même été élu délégué de classe. Vers l’âge de 15-16 ans, j’ai voulu devenir acteur. J’ai arrêté mes études. Je ne remercierais jamais assez mes parents de m’avoir soutenu. Si j'avais été à leur place, je me serais mis des claques. Et puis, un jour, par sécurité, j’ai regardé les études que je pouvais reprendre. J’ai vu que je pouvais faire du droit en passant un concours passerelle. Quand je m’intéresse à quelque chose, je peux m’y mettre à fond.

MYTF1. Votre cousin Amir vous a-t-il donné des conseils avant de participer à l’émission ?
Quand je l’ai vu dans le petit écran de la Family Room, je me suis dit : "Pourquoi ne pas tenter ma chance ?". J’ai eu la preuve sous mes yeux que cela n’arrivait pas qu’aux autres. Il a participé à The Voice en se faisant violence, pourquoi pas moi ? Il m’a dit : "Pourquoi ne tentes-tu pas ta chance ? Bouge-toi, prends des cours". Je m’inquiétais aussi sur le fait que l’on soit tous les deux de la même famille. Il m’a rassuré en me disant : "D’autres sont passés avant, on s’en fout".

MYTF1. Quels rapports entretenez-vous au quotidien ?
Dans la famille, on est six cousins très proches. C’est le plus vieux, je suis le plus jeune. Et pourtant, on s’entend super bien. On est voisins depuis peu, ce qui nous rapproche encore plus. On se voit souvent du coup.  On s’est croisé avant mon passage dans l’émission. Il m’a conseillé de me détendre, de prendre du plaisir. "Quand on te voit, on a l’impression que tu vas t’évanouir, que tu vas passer un examen", m’a-t-il dit.

MYTF1. N’avez pas peur que l’on vous compare l’un à l’autre ?
Non, même si je ressens une petite pression. Amir, c’est un énorme soutien. Son public s’intéresse à ce que je fais. Mais en même temps, l’erreur, ça serait de l’imiter. Il faut que je me démarque en faisant quelque chose de différent. Heureusement, on a chacun notre personnalité et notre univers. Sa musique, ce n’est pas ce que j’ai envie de faire.

MYTF1. Quel est votre univers musical justement ?
C’est plutôt de l’acoustique, du pop, rock, ballade. Mon modèle, c’est Ed Sheeran.