Antoine Delie : “Gagner l’amour du public français, c’est déjà une victoire”

J-1 avant la grande finale de "The Voice 2020" ce samedi 13 juin sur TF1. Antoine Delie, finaliste de Marc Lavoine, se livre à cœur ouvert sur son aventure.

Antoine, vous êtes en finale de The Voice ! Qu’est-ce que ça représente pour vous ?

Tout s’enchaîne tellement depuis samedi que je ne suis pas redescendu de mon nuage. J’ai toujours du mal à y croire aujourd’hui. J’étais très surpris mais très heureux du choix du public. C’est un honneur d’être en finale de The Voice. Jamais, j’aurais osé en rêver !

Avoir le soutien du public, ça vous a surpris ?

J’ai le soutien de Marc Lavoine depuis le début mais savoir maintenant que j’ai aussi le soutien du public, c’est incroyable. Je suis très heureux d’avoir pu toucher le coeur du public français. J’ai vraiment du mal à y croire. J’ai toujours rêvé de venir faire de la musique en France. Je suis belge mais j’ai toujours eu une partie de mon coeur ici. De savoir que j’ai le soutien du public Belge et Français, c’est dingue. Je ne pouvais pas rêver mieux ! J’ai déjà tout gagné. Quoi qu’il arrive samedi, je suis heureux d’avoir reçu autant d’amour.

Qu’est-ce que vous pensez que le public a aimé chez vous ?

Je n’ai jamais cherché à être quelqu’un d’autre. J’ai toujours voulu rester sincère. Quand on n’est pas sincère avec soi, c’est difficile de l’être avec les autres. Je crois que pour toucher le public, il faut vraiment être honnête et authentique. Je pense avoir été un livre ouvert dans cette aventure The Voice. Je n’ai jamais rien caché ou calculé. Peut-être que certaines prestations ont moins plu mais je suis toujours resté fidèle à ce que je suis et ce que je veux.

Comment vous appréhendez cette finale ?

Je suis très content de faire cette finale et je suis hyper motivée. J’ai envie d’aller jusqu’au bout de cette aventure et de profiter des derniers moments sur cette scène. Je suis très chanceux. Après, j’ai forcément aussi un peu de pression parce que je représente une équipe. Je pense à tous ceux qui ont été éliminés avant dans l’aventure. J’ai aussi envie de rendre fier mon coach. Pour cette finale, j’ai envie de montrer quelque chose de tout à fait différent. J’ai toujours montré le côté interprète, hyper sensible. Là, c’est la finale et c’est maintenant qu’on doit tout donner. J’ai envie de montrer cette autre facette de ma personnalité mais c’est un gros défi. J’espère ne décevoir personne !

Quel est le meilleur conseil de votre coach Marc Lavoine ?

Marc m’a dit pour cette finale : soit comme un guerrier ! Sur cette scène, pense aux gens qui t’ont critiqué toute ta vie et parfois humilié. Tu as ta place sur cette scène et dans la musique. Prends-la ici, là maintenant ! Faire de la musique n’est pas une revanche pour moi. Mais ses conseils ont pour but de me motiver et créer une émotion fidèle au morceau. Il me dit aussi de “garder l’enfant qui est en moi” et ça c’est le plus beau conseil qu’il ait pu me donner.

De quoi êtes-vous le plus fier ?

Je suis fier de mon aventure, d’avoir fait passer des messages, parlé de causes qui me semblent importantes et qui peuvent parfois être taboues. Je suis content d’avoir pu toucher certaines personnes. Je ne regrette rien !

La victoire, vous avez envie d’y croire ? Qu’est-ce que ça représenterait pour vous ?

Evidemment, j’ai envie d’y croire ! J’ai envie de mener la “team aux yeux revolver” à la victoire. J’ai aussi envie de gagner pour Marc Lavoine. C’est un coach exceptionnel très présent et c’est rare. Le but n’est pas forcément de gagner mais au moins de faire de belles prestations et d’en être fier. Être en finale, c’est déjà dingue ! Après, si je pouvais gagner, ça serait juste un rêve même si je n’ai pas trop envie de m’imaginer le résultat de samedi soir. C’est le public qui décidera et de toute façon, le public a toujours raison. Mon but, c’est de vraiment continuer à faire de la musique. La victoire de The Voice serait évidemment une belle porte d’entrée à tout ça.

Vidéos associées

News associées