The Voice : EXCLU. Billy Boguard : "C’est vrai que Pascal Obispo sentait super bon !"

Voir le site The Voice

Billy 2
Par Katia Rimbert|Ecrit pour TF1|2018-02-25T06:00:03.650Z, mis à jour 2018-02-25T06:00:03.650Z

Lors de la cinquième soirée d’auditions à l’aveugle, Billy Boguard a apporté une bonne dose de bonne humeur mais aussi une émotion palpable sur le plateau "The Voice 7" ! Rencontre avec ce talent de 24 ans qui a réalisé son rêve en se présentant sur la scène du concours.

Billy Boguard a conquis trois des quatre coachs pendant les auditions à l’aveugle, samedi 24 février. Après sa reprise de Heart Of Gold de Neil Young, il a choisi d’intégrer l’équipe de Pascal Obispo et compte bien aller le plus loin possible dans l’aventure.

MYTF1. Votre vrai prénom, ce n’est pas Billy mais Guillaume. Comment avez-vous choisi votre nom de scène ?

"J’ai vécu à Londres pendant quatre ans et personne n’arrivait à dire mon prénom ! Guillaume, ça n’existe pas là-bas. Ça correspond à William, Will ou Bill généralement. J’ai toujours aimé distinguer la musique de ma vie privée donc j’ai décidé de prendre Billy Boguard comme nom de scène en hommage à l’acteur Humphrey Bogart."

MYTF1. Vous êtes caissier dans un supermarché et votre rêve est de devenir chanteur. Est-ce que vos collègues sont au courant de votre passion ?

"Je suis quelqu’un de discret, je n’aime pas trop parler de moi. Depuis le tournage des auditions à l’aveugle, j’ai changé de magasin. J’ai commencé il y a deux semaines donc je fais un test pour savoir si certains de mes collègues vont me voir d’un autre œil, si jamais ils regardent l’émission !"

MYTF1. Comment avez-vous vécu votre prestation ?

"C’était assez impressionnant une fois sur scène mais c’était une bonne expérience. Je suis content d’avoir été fidèle à moi-même et d’avoir montré ce que je fais musicalement."

MYTF1. Justement, pourquoi avez-vous chanté Heart Of Gold de Neil Young ?

"J’apprécie vraiment Neil Young et tout particulièrement l’album Harvest dont est tirée cette chanson. Il est dans le top 5 de mes albums préférés ! Et j’adore le morceau, il me parle beaucoup."

MYTF1. Vous vous êtes accompagné à la guitare et à l’harmonica lors de votre audition. Comment avez-vous appris à en jouer ?

"J’ai appris la guitare quand j’avais 15 ans, en faisant une année de cours puis en me perfectionnant tout seul. Quant à l’harmonica, ça vient de mon grand-père. Pendant un Noël en famille il y a environ quatre ans, il m’a appris à jouer Petit Papa Noël. Et ensuite, j’ai appris par moi-même en regardant des vidéos sur YouTube."

MYTF1. Est-ce que vous vous attendiez à ce que trois coachs se retournent ?

"J’avais un espoir, quand même, que quelqu’un se retourne. Mais je ne m’attendais pas du tout à ce que trois coachs appuient sur le buzzer. C’était une surprise totale, surtout avec une chanson des années 70 et un harmonica !"

MYTF1. Aviez-vous déjà pensé à participer à The Voice ?

"Oui, ma mère m’avait inscrit il y a deux ans mais à cette époque-là j’étais encore à Londres. Ce n’était pas le bon moment pour moi. Lorsqu’on m’a rappelé cette année, un proche m’a convaincu de participer. Et je ne regrette pas du tout ! Au-delà de ma prestation, j’ai vraiment aimé c’est l’ambiance entre les chanteurs. Il n’y avait pas du tout d’esprit de compétition. On faisait des jams avec les musiciens entre les tournages… C’est une expérience humaine avant tout."

MYTF1. Vous sembliez très à l’aise sur le plateau. Vous n’étiez pas intimidé ?

"Je cache mon stress avec des grimaces, des blagues… Et puis comme je l’ai dit à Zazie, j’étais fatigué. Je suis toujours euphorique quand je suis fatigué ! (Rires.) Je me suis dit que je n’avais rien à perdre mais tout à gagner donc je m’étais conditionné à me dire qu’il n’y avait pas un enjeu vital. J’ai essayé de relativiser pour vivre le moment présent. Je pense que c’est ce qu’il faut faire pour profiter un maximum."
MYTF1. Pourquoi avoir choisi Pascal Obispo pour la suite de l’aventure ?

"J’avais déjà ma petite idée en tête. Je m’étais dit que Pascal Obispo, c’était l’artiste que j’écoutais le plus parmi les quatre coachs. Mes parents adorent la variété française et j’ai baigné là-dedans."
MYTF1. Vous avez même dit à Pascal Obispo qu’il "sentait bon" !
"C’est bête mais sur le moment j’ai oublié qu’il avait un micro. J’avais mis mon micro un peu loin parce que c’était un commentaire privé. Le fait que tout le monde ait entendu, ça nous a fait beaucoup rire avec ma famille ! Mais c’est vrai qu’il sentait super bon, il faut le dire ! Il ne faut pas avoir peur de dire les choses et de faire des compliments."
MYTF1. Vous avez commencé la musique avec le metal à 17 ans en réaction à la séparation de vos parents. Aujourd’hui, voyez-vous toujours la musique comme une thérapie ?
"Oui, complètement. Je me considère vraiment chanceux d’avoir ce moyen d’expression parce que je trouve qu’écrire une chanson, c’est le plus viscéral. Ça m’accompagnera toujours dans ma vie je pense. Ça m’aide beaucoup à avancer et à essayer de me comprendre."
MYTF1. Entre le metal et la folk, vous avez opéré un virage à 360 degrés…
"Je ne m’explique toujours pas ce changement brutal d’horizon ! (Rires.) Je suis ouvert à tous les styles de musique, je suis en changement constant et je ne le contrôle pas vraiment."
MYTF1. Du metal dans The Voice, ce serait du jamais vu ! Est-ce que vous accepteriez d’explorer d'autres univers que la folk dans la suite du concours ?
"Je peux faire des choses très différentes. Pendant mon audition, j’ai chanté en Anglais mais je vais certainement chanter dans d’autres langues pour la suite."

Revivez la prestation de Billy Boguard sur le plateau de The Voice 7 :

en savoir plus : Billy Boguard