The Voice : EXCLU : Pour Clément, The Voice c'est comme chanter dans le métro !

Voir le site The Voice

Sofiane VS Clément Verzi en battle sur « I Follow Rivers » (Lykke Li)
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2016-04-02T21:35:10.680Z, mis à jour 2016-04-03T07:57:54.634Z

Clément Verzi, le chanteur du métro s'est confié à MYTF1 ! Après sa battle remarquable face à Sofiane, découvrez en exclusivité ses impressions !

Il avait été l'une des révélations des auditions à l'aveugle en interprétant "Je te promets", chanson qui a pour lui une valeur particulière. Sa reprise avait ému nos quatre coachs et Zazie et Mika avaient lutté presque physiquement pour l'intégrer à leur équipe. Suite à sa battle de samedi soir avec Sofiane, il nous livre en exclusivité sur son ressenti au sujet de son aventure dans The Voice ! Mais avant revivez aussi sa prestation lors des battles avec Sofiane !



Peux-tu nous parler de ton parcours jusqu'à The Voice ?

J’ai commencé avec la chorale à 8 ans, puis j’ai intégré un groupe de reprise. J’ai ensuite très vite commencé à écrire et composer mes propres chansons pour me lancer en solo. J’ai surtout chanté dans les bars, et puis depuis deux ans je chante dans le métro parisien en tant que chanteur professionnel.


C'est une expérience assez originale. Comment as-tu été amené à devenir chanteur professionnel pour le métro parisien ? Tu y chantes des reprises ou ce que tu écris ?

Je chante mes propres compositions. J’y vais avec ma guitare et ma voix et j’y vais juste dans l’idée de faire découvrir mes chansons. Pour y arriver j’ai dû passer une audition et sur les mille personnes qui se sont présentées 300 ont été retenues. Chanter dans le métro ça crée une fenêtre sur l’imaginaire, ça passe surtout par les regards. Souvent ce sont les enfants qui s’arrêtent. Les gens dans le métro cherchent à aller d’un point à un autre, les enfants sont plus curieux et ils prennent le temps de s’arrêter pour écouter. Eux ils sont dans un autre univers.

Dans le métro il y a un rapport direct au public, ça casse le mythe du spectacle, là on est dans la vraie vie, et c’est plus simple pour aller à la rencontre des gens dans ces conditions.


"The Voice un peu comme dans le métro !"

Pour quoi te lancer dans l'aventure de The Voice ?

Après deux ans dans le métro, j’ai senti important de me trouver un autre challenge. J’ai tenté l’aventure de The Voice pour voir ce que je pouvais faire. C’était un vrai challenge pour moi. D’ailleurs je compare le début de The Voice un peu à l’aventure du Métro. Pour les auditions à l’aveugle, c’est comme dans le métro. Les gens s’arrêtent ou ne s’arrêtent pas. Il y a une continuité avec the Voice où il fallait faire retourner les coachs. Participer à The Voice, ça correspondait aussi et surtout à mon goût de l’aventure.


Tu as interprété "Je te promets" de Johnny Hallyday lors des auditions à l'aveugle. Pourquoi ce choix ?

J’ai choisi « Je te promets » car cette chanson a pour moi une valeur sentimentale. Ça correspond à la période où je quittais la Bretagne. J’avais 14 ans et une de mes amies, Madeleine, m’a enregistré sur cassette cette chanson de Johnny Hallyday. Pour moi c’est un peu ma Madeleine de Proust. Et c’est pour ça que j’ai voulu la chanter lors des auditions à l’aveugle.


Tu as fait retourner les quatres coachs, et à la fin de ton interprétation, Zazie et Mika se sont battus pour te recruter ! Qu'est-ce que ça t'a fait ?

J’ai été très surpris mai aussi très fier ! C’était inattendu, je n’y attendais vraiment pas ! Ça m’a fait très plaisir. Mais je m’étais préparé à choisir la première personne qui se retournerait. C’est plus par correction. Rien ne les oblige à apprécier et le fait de se retourner en premier signifie beaucoup pour moi. Et puis ça soulage  aussi ! Et ça donne l’impression que l'interprétation est appréciée !


"Zazie est très à l'écoute"

Tu appartiens à la team Zazie. Tu peux nous parler de Zazie en tant que coach ?

Zazie a une vision très large de la musique. Elle a trouvé le bon ton, la bonne tonalité pour Sofiane et moi. Elle est très rassurante et c’est quelqu’un de très sympathique. C’était agréable de se faire coacher par elle car elle est très à l’écoute. ݂Avec Sofiane et moi elle a choisi deux personnes de deux univers différents et elle est parvenue à nous faire travailler ensemble.


Et par rapport au titre qu'elle a choisi pour la battle ?

J’ai plus tendance à chanter des ballades avec une guitare. Donc chanter "I follow rivers" de Lykke Li" ce n’était pas vraiment ce à quoi je suis habitué. Mais j’aime beaucoup ce morceau. Je l’ai découvert dans la Vie d’Adèle, et je l’avais déjà beaucoup apprécié. Pour moi c’était un vrai défi de la chanter aux côtés de Sofiane !


Justement comment s'est passé la battle avec Sofiane ?

Avec Sofiane on a plus créé un duo qu’une battle. Pour être honnête, l’intérêt du travail était de s’accorder pour proposer quelque chose d’original. Le but était de partager un joli moment de musique. Et j'espère qu'on y est parvenu !

Pour moi c'était un moment très particulier. J’étais plus tendu que lors des auditions à l’aveugle car ma conception de la musique n’est pas dans la confrontation, ni dans la compétition mais dans le partage. C'est pour ça je pense que Sofiane et moi on a plus fait un duo qu’une opposition. Pour moi c’était un duo déterminé à offrir le meilleur spectacle. D’ailleurs je remercie Sofiane, c’est quelqu’un qui a beaucoup de classe et de talent. On s’est bien entendu et je lui souhaite le meilleur pour la suite.


On a remarqué quelque chose de particulier lors de la battle. Il y avait quelque chose dans la poche droite de ton pantalon. Tu peux nous en dire plus ? C'est un porte bonheur ?

Dans la poche droite de mon pantalon, il s’agit d’un attrape rêve. Ce n’est ni vraiment un grigri ni un porte bonheur. Il s’agit juste d’un accessoire, c’est quelque chose qui sert à attraper les rêves pour faire en sorte qu’ils se réalisent. C’est aussi un message que je désire envoyer aux gens. Cet attrape-rêve, c’est pour leur dire qu’il faut croire en ses rêves et s’accrocher et qu’ils peuvent se réaliser ! Je ne le portais pas lors des auditions à l'aveugle. En fait je ne l’ai mis que pour la battle avec Sofiane, je ne le porte pas pour chanter d’habitude. C’est juste pour cette occasion que je l’ai porté, c’était une manière pour moi de garder mes rêves au chaud et de croire que je pouvais continuer l'aventure !


Et pour la suite de The Voice justement, tu peux nous donner des indications sur la chanson que tu veux interpréter pour l'épreuve ultime ?

Tout ce que je peux dire c’est que ce sera une chanson d’une jeune femme et que ce sera en français.


en savoir plus : Clément Verzi