The Voice : EXCLU - Julie Morallès : "Zazie est une femme qui m'inspire confiance"

Voir le site The Voice Kids

Julie Morallès enflamme la scène avec sa reprise de 'Enjoy The Silence' (Depeche Mode)
Par ZY|Ecrit pour TF1|2016-02-27T21:26:36.726Z, mis à jour 2016-02-27T21:26:36.726Z

Née dans l'univers du cirque, Julie Morallès a su convaincre les quatre coachs en reprenant "Enjoy the silence" de Depeche Mode. La jeune artiste revient sur son début d'aventure en exclusivité pour MYTF1.

 Artiste de cirque à l’origine, Julie Morallès a tout laissé tomber pour se consacrer entièrement à la musique et au chant. Avec une prestation pleine de douceur et de sensibilité sur Enjoy the silence de Depeche Mode, la jeune femme de 27 ans est parvenue à convaincre les quatre coachs. En exclusivité pour MYTF1, la jeune chanteuse revient sur son parcours…

Pourquoi as-tu décidé de participer à The Voice ?
C’est Bruno Berberes (directeur de casting qui sillonne la France et même l’étranger pour dénicher les plus belles voix pour The Voice, ndlr) qui est venu me chercher alors que je n’avais jamais pensé à passer les castings. Il a su trouver les bons arguments pour me convaincre. J’y ai vu ça comme un challenge, une bonne occasion de me tester. 

Pourquoi avoir décidé de laisser tomber le cirque ? Quelle a été la réaction de ta famille ? 
Je chante depuis que je suis toute jeune. La musique a été pour moi une évidence, la suite logique. Mes parents sont derrière moi quels que soient mes choix tant que je suis épanouie. 

Le cirque ne te manque pas ?
Non, je fais beaucoup de concerts avec mon groupe : j’arrive à assouvir ma soif de scène de cette façon. 

Tu es née dans l’univers du cirque, comment tu t’es intéressée à la musique ?
Je baigne dans la musique depuis que je suis toute petite. Mon père était guitariste et batteur bien avant de rejoindre l’univers du cirque. Je l’ai toujours vu jouer de la "gratte". On écoutait beaucoup de disques à la maison. C’est ce qui a développé mon oreille, je pense… D’après mes parents, je chante depuis l’âge de 4/5 ans. 

Tu dis que tu t’éclates plus derrière un micro… Quelles sont les sensations que tu as en chantant et que tu ne retrouves au cirque ?
Je me sens plus mise à nue derrière un micro. La voix, c’est quelque chose de plus personnel qu’une prouesse technique au cirque. Quand je chante, j’ai l’impression de donner plus de moi, de mon intimité.

Au cirque, tu pratiquais le mât chinois, qu’est-ce que t’a apporté cette discipline et qui te sert aujourd’hui ? 
Ça m’a appris la rigueur qui est liée à un entraînement régulier. Le travail du corps sur scène lors des numéros de cirque m’a appris à ne pas rester figée sur scène et mieux vivre la musique.

Pourquoi avoir choisi Enjoy the silence de Depeche Mode ?
J’aime beaucoup Depeche Mode et puis je n’ai jamais entendu de reprise de ce morceau dans The Voice. J’aimais bien l’idée de chanter une chanson avec une mélodie en deux temps.

Quel est ton univers musical ?
Il est très large. Petite, j’écoutais à la fois les disques de chansons françaises de ma mère que ceux plus rock’n’roll de mon père. Je suis très attirée par les voix soul comme Etta James ou Amy Winehouse. Et en ce moment, je suis très électro. Je suis très curieuse, j’aime la découverte, je ne suis pas enfermée dans un seul style. 

 Lors de ton audition à l’aveugle, qu’est-ce qui s’est passé dans ta tête quand tu t’es retrouvée sur scène devant les quatre fauteuils qui te tournaient le dos ?
Ça bouillonne… Je suis une boule de nerfs. J’essaie de rester concentrée au maximum et de vivre l’instant présent mais je suis stressée. Je me pose plein de questions à ce moment-là… 

Quelles étaient tes impressions quand les coachs se sont retournés ?
Zazie s’est retournée en premier, ça m’a déstabilisé un peu. Je me suis dit : "Ah bon déjà ?" Après, ils se sont tous retournés un par un. A chaque fois, ça m’a redonné de l’énergie mais c’était aussi très déstabilisant quand même. J’étais ravie qu’ils se retournent tous les quatre mais je ne m’y attendais vraiment pas… 

Pourquoi avoir choisi Zazie ?
J’aime beaucoup ce qu’elle dégage : une sorte de bienveillance qui me rassure. J’ai envie de me sentir en confiance. J’ai tout de même un peu hésité avec Mika qui m’a fait rire. Mais Zazie est une femme qui m’inspire confiance. 

Avec quel artiste rêves-tu de faire un duo ?
Je dirais Camille. Sa musique m’a accompagnée pendant toute mon adolescence. J’aime son évolution à chaque album et surtout son travail sur la voix. 

Qu’est-ce que tu envisages pour la suite ?
Pour le moment, j’appréhende beaucoup l’épreuve des battles. Ça me stresse un peu… Après toute cette aventure, j’espère continuer à me produire avec mon groupe Doclap (style électro trip-hop). C’est un projet dans lequel je crois et j’espère grandir avec. 

Redécouvrez sa prestation :


en savoir plus : Julie Moralles, Zazie