The Voice : EXCLU Louisa Rose : je regardais The Voice depuis toujours !

Voir le site The Voice

Louisa Rose VS Thibaud, battle délicate sur le titre  « Est-ce que tu m’aimes » (Maître Gims)
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2016-04-02T21:27:21.505Z, mis à jour 2016-04-02T21:27:21.505Z

Jeune et tellement talentueuse ! Louisa Rose a offert un battle formidable samedi soir face à Thibaud ! En exclusivité, elle revient pour MYTF1 sur ses impressions sur son parcours dans The Voice !

A seulement 16 ans Louisa Rose est LE phénomène de The Voice ! Si jeune et pourtant sachant faire preuve d'une grande maturité vocale, elle a encore prouvé qu'elle pouvait aller très loin dans l'émission. En exclusivité, elle s'est confiée à MYTF1 pour nous parler de son parcours et de ses ambitions ! Mais avant on vous propose de revoir sa battle face à Thibaud !


"Je pensais que je n'avais pas le niveau pour l'émission"

Quel a été ton parcours avant The Voice ?

J’ai toujours baigné dans la musique et depuis huit ans je prends des cours de guitare. Mon père est français et ma mère est canadienne, et j’ai vécu deux ans au Canada. Là-bas j’ai pris des cours de jazz. Je suis rentrée en France il y a deux ans et depuis l’année dernière je suis des cours de chant en anglais et en français. J’y travaille notamment ma présence sur scène, ma technique…

J’ai joué dans des bars, des restaurants, et des cafés au Canada, j’ai joué à Nice dans un club pendant à peu près trois mois, et j’ai fait des petites scènes, comme par exemple la fête de la musique de mon village.


Pourquoi se lancer à 16 ans dans The Voice ?

J’ai toujours regardé The Voice et j’ai admiré les talents qui y passaient. Avant je pensais que je n’avais pas le niveau pour participer à l’émission. Et puis l’an dernier j’ai gagné un concours de chant sur la Côte d’Azur, et j’ai rencontré un recruteur de talents de The Voice qui m’a donné sa carte. J'ai envoyé des vidéos à The Voice et j’ai ensuite passé les castings où j’ai été acceptée !

Justement pour les auditions à l’aveugle tu as chanté « Wicked Game ». Pourquoi cette chanson ?

Cette chanson je la connais depuis longtemps, mes parents aiment beaucoup Chris Isaac et je l’ai beaucoup écouté quand j’étais plus jeune. J’ai voulu la chanter car je l’aime beaucoup, je voulais montrer que je pouvais me l’approprier tout en gardant la même atmosphère et en la chantant à ma manière. Et avec mes origines canadiennes j'ai la chance d'être bilingue. Donc c'est plus simple pour moi car je parviens à m’exprimer dans un très bon anglais.


Qu’as-tu ressenti face aux éloges des coachs ?

J’étais vraiment sur un nuage, je n’imaginais pas que ça allait arriver, c’était vraiment irréel ! Depuis toujours je regardais cette émission à la télé et là se retrouver face à eux et écouter ce qu’ils disaient, c’était tellement beau, ça m’a vraiment touché, leurs commentaires me sont allés droit au cœur ! Ce moment était magique !


As-tu ressenti une pression particulière lors de ton audition à l'aveugle ?

C’était très dur de se relaxer avant, on peut juste imaginer ce que l’on va vivre. J’avais peur de rater ma prestation et que ça ait un effet négatif pour plus tard. Mais en même temps mes parents étaient là et ils me disaient que s’ils ne se retournaient pas c’est qu’ils n’y connaissaient rien ! Et aussi que ça allait bien se passer. Mais quand on commence à chanter, le stress s’en va.


Au quotidien quelles sont les réactions de tes camarades de classe et de tes amis ?

Rien n’a changé avec mes amis, les gens continuent de me regarder de la même manière je ne pense pas avoir changé, mes parents sont là pour moi et au quotidien ça ne change pas trop. Il y a juste les plus jeunes qui sont en 5ème ou en 6ème qui sont plus excités et viennent me voir pour prendre des selfies ou me poser des questions !

Ma famille me dit que c’est incroyable que j’ai beaucoup d’exposition et que là où je suis arrivée c’est déjà formidable. Ils insistent sur le fait que ce que j’ai déjà réussi à faire est énorme et c’est là l’essentiel.


Pourquoi avoir choisi Mika comme coach ?

Je l’ai choisi pour le fait qu’il chante à la fois en anglais et en français, ça a joué car moi aussi je chante et je compose dans les deux langues. Et c’est quelqu’un qui est hyper présent sur scène qui est capable de s’ouvrir et je pense que son approche est parfaite pour m’aider à m’ouvrir et à gagner en expérience sur scène.


Quels ont été ses conseils ?

Il m’a dit de prendre confiance en moi, de me libérer sur scène et de prendre plaisir. D’arrêter de réfléchir, de ne pas laisser envahir par le stress. Et justement pour la battle j’ai dû chanter sans pied de micro, sans guitare, me déplacer sur scène, et c’est quelque chose de nouveau pour moi car j’ai toujours eu l’habitude de chanter avec un pied et avec ma guitare et là c’était un peu particulier.


"Avec Thibaud, on s'est dit "oh non"

Mika a choisi « Est-ce que tu m’aimes" de Maitre Gims. Quelle a été ta réaction ?

Je n’avais jamais entendu la chanson, je ne connaissais pas les paroles, la musique. Bien sûr je connais Maître Gims, mais sinon je ne connaissais rien de la chanson, c’est pendant la coaching que je me suis familiarisé avec ce titre. On a pris le temps pour apprendre les paroles, les mouvements sur scène...


Comment s’est passée la battle justement avec Thibaud ?

C’était vraiment super, on a vraiment créé un lien ensemble. Thibaud c’est quelqu’un de vraiment très sympathique, et on s’est très bien entendu. Quand on a su pour la chanson, on s’est dit « oh non » c’est pas du tout dans notre registre ! Du coup ça nous a rapprochés aussi, le fait qu’on soit dans la même galère.

 

Mika voulait voir un show sur scène, ça t’a déstabilisé ?

Pour la battle on était connecté avec Thibaud, mais on était aussi connecté avec Mika, on a essayé à la fois de faire quelque chose ensemble et en même temps de faire plaisir à Mika donc c’était entre les deux. On voulait vraiment se faire plaisir et partager un bon moment ensemble. On s’est dit que le principal c’était de chanter tous les deux et de se faire plaisir, l’important pour nous était plus de faire passer un bon moment aux gens. On voulait se rappeler de cet instant, et on a tenté de ne pas trop se préoccuper du résultat.

Tu as eu plus de pression lors de l’audition à l’aveugle ou lors de la battle ?

C’est très dur à comparer. C’était à peu près la même chose niveau pression. Mais pour deux raisons différentes. Pour l’audition à l’aveugle je ne savais pas trop ce qui allait se passer. C’était ma première fois sur le plateau il y avait le suspense « est ce que je vais continuer l’aventure ou non ? ». Alors que là pour la battle je devais sortir de ce que j’avais l’habitude de faire et tenter de livrer une prestation correcte sans guitare et sans pied de micro.

Qu’as-tu ressenti devant les éloges des coachs après la battle ?

Ça m’a fait vraiment plaisir, c’était complètement sidérant ! Le fait de voir que j’étais capable de sortir de ce que j’avais l’habitude faire m’a surpris ! Se faire féliciter par des artistes confirmés, c’est juste incroyable, ça m’a donné de la force pour la suite et ça m’a soulagée aussi.


Il y a un moment sur lequeI Mika est revenu c’est quand Thibaud te pince le bras ? Cela t’a marqué ?

Ça allait dans le jeu de la chanson, je n’étais pas top choquée, on l’avait prévu bien avant, et c’était vraiment dans le cadre de nos déplacements sur scène !

Pour finir peux-tu nous donner un indice sur la chanson que tu vas choisir pour l’Epreuve ultime ?

Je vais chanter en anglais un titre d’une chanteuse canadienne.


Pour mieux connaître Louisa Rose, on vous propose de l'écouter reprendre le titre Riptide de Vance Joy !


en savoir plus : Mika, Louisa Rose