The Voice : Exclusif : Julia Paul : « Je vis un ascenseur émotionnel »

Voir le site The Voice

Julia Paul – « Je m’en vais » – (Vianney) (Epreuve Ultime   Saison 6)
Par Nicolas Palita|Ecrit pour TF1|2017-05-07T05:00:06.053Z, mis à jour 2017-05-07T05:00:06.053Z

Tout juste qualifié, le talent se confie depuis la Nouvelle-Calédonie où elle est retournée pour se reposer avant les directs.

Pourquoi participez-vous à The Voice ?
J’ai un peu hésité au début parce que j’avais participé à pas mal de concours. Finalement je participe  c’est dans la continuité de ma démarche qui consiste à faire découvrir ma musique à la France métropolitaine. De plus depuis la Nouvelle-Calédonie c’est un peu difficile d’avoir des points de vue de professionnels. C’est un peu petit et nous sommes loin de tout.

The Voice est très suivi en Nouvelle-Calédonie ?
Beaucoup de gens regardent l’émission malgré le décalage horaire. Pour nous c’est le dimanche soir. En fait nous vivons loin de tout et avons l’impression de ne pas être dans le même monde.

Pensiez-vous vous qualifier ?
Honnêtement j’espérais qu’au moins un fauteuil se retourne. Lorsque Zazie et M Pokora se sont retournés je n’arrivais pas à y croire. Il m’a fallu du temps pour réaliser. Je ne pensais aller si loin dans le show musical. Donc tout le reste n’est que du bonus.

Qu’avez-vous ressenti lorsque Florent Pagny vous a volé ?
The Voice c’est un ascenseur émotionnel. On passe vite d’une émotion à l’autre. Lorsque la battle avec Audrey se termine nous sommes contentes toutes les deux. Forcément je suis déçue que Zazie ne me retienne pas mais ça s’efface vite avec le buzz de Florent Pagny. Puis le doute s’installe car avec la nouvelle règle des talents volés, je ne sais pas si je vais pouvoir aller à l’épreuve ultime. Il me faut attendre la dernière battle pour être soulagée.

On vous sent impressionnée par Florent Pagny…
Je suis assez intimidée. Il m’impressionne par la manière dont il maîtrise sa voix et sa technique. C’est quelqu’un de très rassurant et doux. Du coup je veux rapidement lui prouver qu’il a eu raison de me voler.

C’est fait vous venez de vous qualifier pour les directs. Quel était votre état d’esprit avant l’épreuve ultime ?
Est-ce le fait d’avoir changé de coach ou d’avoir été choisie par Florent Pagny je ne sais pas mais cette épreuve me semblait difficile. J’ai énormément douté. En plus j’avais envie de montrer que je mérite cette place volée. Au moment où je chante tout part et je me retrouve. La peur et l’appréhension que j’ai ressenties avant s’envolent. Je suis donc contente de ce que je viens de faire. Maintenant je vais pouvoir passer au live alors que cela me semblait improbable.


Pourquoi avez-vous choisi de chanter Je m’en vais de Vianney ?
Même si je ne le connais pas depuis très longtemps ce morceau me parle. De lus je voulais me mettre un challenge et me mettre en difficulté. J’ai d’ailleurs réussi…

Comment allez-vous préparez les live ?
C’est du direct, je n’ai pas le droit à l’erreur et j’appréhende vraiment. Pourtant, bizarrement ils me rassurent. Ce sera comme un concert que je ferais avec mes musiciens. Ce moment devrait être plus agréable que ce que j’ai vécu avant. J’ai aussi l’impression qu’il y a moins de choses à prouver. Je vais pouvoir me lâcher un peu plus donc j’essaie surtout de me recentrer sur moi.

Quoi qu’il arrive que retiendrez-vous de The Voice ?
Le show musical m’a beaucoup appris sur moi et sur la gestion de mes émotions. Il m’a conforté dans mon envie de faire de la musique. J’ai un peu plus confiance en moi car j’avais tendance à me reposer sur les gens qui m’entourent. Désormais je pense que j’assumerai mieux certains choix.

Quel sont vos projets ?
Je vais continuer à composer et j’espère percer en France métropolitaine. D’ailleurs je vais donner un concert aux Francofolies en juillet et j’assurerai la première partie de Christophe Maé en Nouvelle-Calédonie.




en savoir plus : Julia Paul, Florent Pagny