The Voice : Focus sur Araz, un talent aussi doué qu’atypique

Voir le site The Voice

Avec sa version très particulière, Araz nous électrise avec « Wicked Game »  (Chris Isaac) !
Par ZY|Ecrit pour TF1|2016-02-17T17:50:53.899Z, mis à jour 2016-02-17T18:10:32.095Z

Lors des deuxièmes auditions à l’aveugle, Araz a complètement électrisé le public et les quatre coachs. A l’occasion d’une interview accordée à La Dépêche, on en apprend un peu plus sur cet OVNI venu d’Azerbaïdjan.

Samedi 6 février dernier, un véritable OVNI s’est posé sur le plateau de The Voice. Araz a carrément hypnotisé les quatre coachs. Ces derniers ont été sidérés face à la prestation électrisante de ce jeune azerbaïdjanais de 25 ans. Sa reprise à la fois étonnante et magistrale de Wicked Game de Chris Isaak a fait l’unanimité auprès de Garou, Florent Pagny, Mika et Zazie. Ce Toulousain d’adoption s’est prêté au jeu des confidences lors d’une interview accordée à La Dépêche

Retrouvez sa prestation dans The Voice : 


L'amour de la musique

Comme il l’a révélé dans son portrait dans The Voice, l’artiste a quitté son pays d’origine par amour pour une Française qui travaillait en Azerbaïdjan. Après s’être mariés, les deux tourtereaux se sont installés à Paris. Mais le climat de la capitale française ne convenait pas vraiment au jeune homme. "Alors j'ai commencé à visiter sur Google Maps les villes du sud de la France, un peu au hasard. Et quand j'ai vu les rues de Toulouse et ses immeubles en brique, j'ai décidé que c'était là que je voulais vivre", a-t-il confié au journal. 

Né d’un père ingénieur et d’une mère chirurgien, rien ne prédestinait cet étonnant talent à faire carrière dans la musique. Mais ses parents ont tout de même entretenu le goût de leur fils pour cet art. Ce sont eux qui lui offert des CD des Beatles, des Bee Gees et des Rolling Stones sur lesquels Araz a commencé à chanter dès l’âge de 4 ans. Mais ce n’est pas tout : "Mes parents m'ont acheté un saxophone pour mes 8 ans, puis une guitare pour mes 11 ans. J'ai pris des cours pour ces deux instruments et ensuite j'ai appris tout seul à jouer du piano, des percussions et du târ. J'ai commencé à donner mes premiers concerts à 14 ans", a-t-il raconté à notre confrère de La Dépêche

Pourtant malgré l’étendue de son talent, Araz a encore du mal à vivre entièrement de son art. "Pour gagner ma vie, je donne des cours de chant, de saxo et de guitare, et je fais aussi quelques concerts avec mon groupe Toulousain The Preachers. (…) Je joue aussi beaucoup dans les rues de Toulouse." Son passage dans The Voice changera peut-être la donne… 

en savoir plus : Araz, Zazie, Garou, Mika, Florent Pagny