Godi : “Je pourrais rester toute une vie avec Soprano” (INTERVIEW)

Lors du prime 4 des auditions à l’aveugle, Godi a séduit Jenifer et Soprano avec une reprise d’Orelsan. Celui qui s’est offert un salto arrière sur la scène de The Voice, a même réussi l’exploit de faire daber Julien Clerc. Interview.

Godi, qui êtes-vous ?

Mon prénom, c’est Godefroy alias Godi. J’habite dans le sud de la France, vers Saint-Raphaël. Ça fait deux ans que j’ai ouvert mon entreprise, aidé par mon père et mon ami d’enfance. On fait du bois de chauffage, on va en forêt, on découpe du bois à l’ancienne … Mon père a été un peu surpris que je suive sa voix et que je me mette à travailler comme lui. Mais je voulais lui promettre qu’il y a la musique mais que si demain, ça ne marche pas, je peux aussi me battre et je connais la valeur du travail. Lui et moi, onest inséparables ! Dès que je fais un petit concert, il vient. Je puise ma force de mes parents !

Racontez-nous votre parcours.

A partir de l’âge de 9 ans, j’ai un peu pété un câble dans ma tête. J’ai commencé à dessiner, je me suis mis à chanter dans tous les sens. Après, j’ai fait des films avec ma caméra et mes copains. J’ai toujours eu cette fibre artistique donc mes parents n’ont pas été étonné que je poursuive dans cette direction. Je suis un rêveur, un rappeur qui se met à chanter ! Aujourd’hui, j’ai un groupe de flamenco et je fais aussi beaucoup de rap. Je compose et je travaille actuellement sur un album. Ça fait un an qu’on joue un peu partout dans les restaurants mais ce n’est pas comme si on en vivait. C’est vraiment juste pour se faire connaître.

J’avais un peu toutes les émotions à la fois. J’étais stressé et en même temps, sûr de moi et de ce que je faisais. Parce que dans tous les cas, même si les coachs ne se retournaient pas, j’étais content d’avoir fait quelque chose qui me ressemble. C’était déjà dingue d’être arrivé jusqu'à la scène de The Voice. On est choisi parmi des milliers de personnes et à ce moment-là, je me suis senti fort. Je me suis dis : "Si t’es là aujourd’hui, ce n’est pas pour rien. Vas-y, donne tout ce que tu as !”

Pourquoi avoir choisi Soprano ?

Avec l’arrivée de Soprano dans le jury, je m’attendais à voir pas mal de rappeurs au casting et franchement, ça fait plaisir. Parfois le rap c’est un peu mal vu et de pouvoir participer à The Voice c’est génial. Je l’ai choisi comme coach parce que quand j’ai vu ses yeux, quand il m’a parlé … Il m’a paru plus humain que les autres. J’ai eu l’impression d’avoir un soleil devant moi. J’avais aussi envie d’aller plus loin dans mon rap. Je ne regrette pas du tout mon choix. C’est une personne géniale et très humble. Je pourrais rester toute une vie avec Soprano !


Quel était votre programme de samedi soir ?


J’avais réuni toute ma famille et mes collègues à la maison. Mon père était comme un fou ! On avait acheté un grand écran de 2 mètres et on a fait péter le feu d’artifice à la maison … Ça faisait longtemps qu’on attendait mon passage et la soirée a été un gros bordel !


Suivez Godi sur ses réseaux sociaux : Instagram Facebook

Vidéos associées

News associées