The Voice : Qui est Jean-Baptiste Goupil ?

Voir le site The Voice

Jean-Baptiste Goupil
Par Nicolas Palita|Ecrit pour TF1|2017-02-24T13:04:11.142Z, mis à jour 2017-02-24T17:06:18.912Z

Mais qui est cet électron libre qui perturbe tant les coachs ? Exceptionnellement Goupil a accepté de passer devant le micro pour nous répondre.

Comment avez-vous découvert votre vocation ?
A 15 ans pendant mon stage d’observation j’étais figurant sur le film Jeanne d’Arc. Sans connaître ce métier, je me suis rendu compte que c’était vraiment ce que je voulais faire. Puis j’ai voulu devenir journaliste sportif à la télévision. Et me voilà dans The Voice (rires).

Comment passe-t-on de Jeanne d’Arc au show musical ?
Même moi je suis surpris ! Tout mon parcours n’est que hasard… J’ai testé des sports improbables, présenté une émission dans laquelle on regarde des vidéos entre potes, couvert des compétitions sportives, etc. Finalement impossible d’expliquer ma profession à mes proches. Mais j’ai "rouvé" la solution : je fais de l’humeur, donc je suis humeuriste. Je sais ça n’existe pas, c’est incompréhensible, mais ça c’est Goupil ! Pour faire plus simple, on peut aussi dire que je suis plaisantateur TV.

Et c’est pour cela que vous avez voulu intervenir dans The Voice ?
J’aime varier les plaisirs et je fais confiance à ma bonne étoile. Tant que je m’amuse tout va bien. En ce qui concerne The Voice, je suis vraiment bluffé par la qualité des talents et la bienveillance des coachs. C’est un véritable accélérateur de carrière et un tremplin pour ceux qui s’y inscrivent. Donc il est logique de vouloir y participer.

Dans Le Réveil Normand vous avez déclaré que vous ne vouliez pas monter à Paris. Avez-vous des regrets ?
C’est ma plus grande fierté d’avoir eu un article dans le journal de mon coin ! Je viens de Nonant-le- pin. Ca se situe entre Marmouillé et Godisson . Autant vous dire que si vous y passez c’est parce que vous vous êtes perdu !  La première fois que je suis venu à Paris je me suis dit que tout le monde y était fou. Quand vous vous y installez, vous vous rendez-compte que c’est vrai, tout le monde est fou ! Mais c’est une ville incontournable pour travailler à la télévision.

Goupil c’est votre vrai nom ?
C’est une question de Qui veut gagner des millions ! Alors voilà ma réponse pour que les téléspectateurs puissent gagner : ça veut dire renard en vieux français. Quand j’ai commencé à faire des chroniques, on m’appelait goupil et c’est resté. Cela dit, sur ma carte d’identité il y a écrit Jean-Baptiste Goupil.