Julien Clerc : "Je parle à mes talents comme un musicien qui a du vécu"

Visage populaire de la chanson française, Julien Clerc a rejoint l’équipe de coachs de The Voice pour partager son expérience. Le chanteur aux 50 ans de carrière nous livre ses premières impressions …

Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à endosser ce rôle de coach ?

Cela me permet, premièrement, d’apprendre quelque chose que je ne connais pas mais aussi de rencontrer de nouvelles personnes. Ma participation à The Voice est légitime car c’est une émission axée sur la musique. Et la musique, c’est l’histoire de ma vie ! J’en suis à un stade où je peux être dans la transmission et l’empathie. Je suis très heureux de partager mon expérience avec les talents.

Comment avez-vous été accueilli dans l’équipe ?

Jenifer, Mika et Soprano m’ont très bien accueilli. C’est une équipe très douce où chacun est à sa place. C’est sûrement pour cela que ça marche si bien entre nous ! Ils sont intelligents et ont du cœur. Nous nous comprenons et cela se traduit aussi bien sur le plateau qu’en dehors.

Qu’avez-vous ressenti lors de votre première audition à l’aveugle ?

J’ai tout de suite été pris par l’ambiance addictive de The Voice. A la fin de chaque émission, on a hâte d’être à la suivante ! J’étais tout de même inquiet quant à l’argumentaire. Je ne savais pas ce que j’allais pouvoir dire aux talents car dans la vie je suis plutôt concis. J’ai donc été obligé de chercher en moi-même comment exprimer mes sentiments. Et c’est venu assez naturellement ! Il faut dire que je suis bien entouré. J’ai pu observer Mika qui a une grande connaissance de cette émission et une facilité à s’exprimer. Heureusement, j’ai eu l’occasion de parler en dernier à chaque fois et cela m’a permis de prendre mes marques.

Pour quelles raisons décidez-vous d’appuyer sur le buzzer ?

Je me retourne pour deux raisons. Premièrement, le talent doit avoir une voix que l’on puisse reconnaître tout de suite, identifiable par le public. Ensuite, je recherche l’émotion. Bien chanter ne suffit pas.

Quel coach êtes-vous ?

J’essaie de faire des compliments et des critiques avec le plus d’empathie possible. Je parle à mes talents comme un musicien qui a du vécu. Je leur dis ce que je ressens, avec ma tête et mon cœur.

Quels sont vos projets ?

En ce moment, je suis très occupé avec le tournage de The Voice et les concerts. Je vais me produire encore quelques fois en janvier. Et après, cette tournée qui aura duré plus d’un an sera terminée ! Cet été, on pourra me retrouver dans des festivals…

The Voice - Saison 8, à partir de samedi 8 février 2019 sur TF1.

Interview : Bastien VAZ

Vidéos associées

News associées