The Voice : Quand Kriill revisite un titre de Rihanna, cela n’a plus rien à voir avec l’original

Voir le site The Voice

Trio 1
Par Sabine BOUCHOUL|Ecrit pour TF1|2018-03-31T19:30:24.027Z, mis à jour 2018-03-31T19:30:24.027Z

Pour convaincre Mika de les garder dans son équipe, les garçons du duo Kriill se sont attaqués à "Bitch Better Have My Money" de Rihanna. Cependant, leur version n'a plus rien à voir avec le titre original. Impressionnant.

Dernière salve d’auditions finales dans The Voice. Dans l’équipe des enfants terribles de Mika, sont opposés trois talents proposant une pop « alternative », pour reprendre les mots du coach. Il y a d’abord la charmante Jody Jody, la théâtrale Sherley et le duo électro Kriill. Ces derniers ont opté pour une reprise de Rihanna, à savoir Bitch Better Have My Money. Les deux garçons sont accompagnés de leurs machines sur scène, comme à leur habitude. Les machines, c’est l’ADN et l’identité de ce duo surprenant, proposant un univers encore inédit dans The Voice. Cependant, ce « jamais vu » inquiète aussi un peu Mika qui a peur que l’on s’intéresse davantage aux machines plutôt qu’aux voix des deux garçons, surtout que l’un des deux a recours à des modifications vocales par moments. 

 Kriill réinvente totalement la chanson de Rihanna. Le rythme ralenti, ils l’emmènent sur un autre territoire, porté par les nappes et les vagues électroniques sur lesquelles se promènent Klaar. Sa voix tutoie les aiguës et les graves avec une facilité déconcertante. L’interprétation de Kriill laisserait presque penser à un titre original. Pour Mika, « chez Kriill, il y a tout un package, alors qu’est-ce qu’on fait ? Est-ce qu’on enlève les machines ou on se dit c’est ok aujourd’hui d’avoir quatre claviers sur la scène ». Le coach décide de ne pas continuer avec le duo, mais heureusement pour eux, Pascal Obispo récupère les deux garçons dans son équipe. « Je suis un mec de studio, je suis un mec qui expérimente, qui cherche tout le temps, et il y a un artiste que j’adore, qui est toujours dans l’expérimentation, c’est Christophe, quand je le vois bidouiller ses sons, je kiffe, parce que je sais qu’il aime la matière… c’est pour ça que je veux garder Kriill ».  

en savoir plus : Kriill, Mika, Pascal Obispo