The Voice : Mika "le buzzeur fou" ?

Voir le site The Voice Kids

MIKA
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TF1|2017-02-16T13:41:19.129Z, mis à jour 2017-02-16T13:41:42.878Z

La première fois qu'il a rencontré M. Pokora, les nouvelles règles du jeu... Mika répond, avec humour, à toutes nos questions à deux jours du lancement de "The Voice".

Parlez-nous de ce nouveau casting…
Ces nouveaux talents ont le sentiment que tout est permis. Ils sont moins dans la performance vocale, plus dans la délicatesse… Ils sont force de propositions. Ce sont des gens qui viennent du monde entier. Ils apportent leur culture avec eux.

Cette année, lorsqu’un talent n’est pas sélectionné, votre fauteuil ne se retourne pas. Ce n’est pas trop frustrant pour vous ?
Non, ça évite de longs discours… Il y a certains talents qui ne veulent pas forcément entendre ce que l’on a à leur dire quand on ne se retourne pas au son de leur voix. Et puis, pour être tout à fait honnête, je triche…  Je ne peux m’empêcher de regarder !

Est-il déjà arrivé, que des talents qui n’ont pas été retenus, vous attendent à la sortie des auditions à l’aveugle pour en savoir plus ?
C’est arrivé une fois. Il était deux heures du matin, j’étais dans ma voiture et je vois des personnes qui tapent à ma vitre. Elles ont été très sympa. Elles m’ont qu’ils qu’elles auraient aimé être coachées par moi. Elles souhaitaient juste avoir l’occasion de me parler sans les caméras.  J’ai fondu. Je les trouvais tellement sincères !

Il existe une autre nouvelle règle : le vol des talents permanents. Ca vous plait ?
Mes camarades m’appellent "le buzzeur fou". Je ne vous en dis pas plus...

Autre grande nouveauté, l’arrivée de M. Pokora… Le connaissiez-vous avant The Voice ?
Notre rencontre a été très furtive sur les Enfoirés. Je vais vous raconter, parce que c’était vraiment très drôle… (Il mime la scène NDLR.) L’année dernière, j’ai fait une date du spectacle alors que toute la troupe avait déjà fait cinq ou six show. J’étais en coulisses, on prenait mes mesures. D’un coup, je vois tout le monde qui commence à se changer. Je les vois rentrer sur le plateau. Je me dis qu’ils vont répéter. Et là, je comprends qu’il n’y a pas de répétitions. Je me retrouve sur scène. Un véritable cauchemar. Je ne savais même pas par où rentrer. Je ne connais pas les paroles, ni même la chorégraphie. A un moment, tout le monde tombe par terre sauf moi. Et là, j’entends Matt me dire : « Par terre, tais toi tais toi, tout le monde t’entends tu as un micro ». J’étais en panique… Je m’imaginais passer un examen alors que je n’étais pas du tout prêt. Heureusement, depuis, on a eu le temps de bien discuter avec Matt. (Rires)


en savoir plus : Mika