The Voice : Pascal Obispo ému aux larmes : "Ça ne va pas du tout !"

Voir le site The Voice Kids

Pascal Obispo
Par P.H.|Ecrit pour TF1|2018-03-17T21:40:44.517Z, mis à jour 2018-03-17T21:40:44.517Z

Lors du passage du premier trio de son équipe dans "The Voice 7", Pascal Obispo a vécu une vraie montagne russe émotionnelle. A tel point qu’il n’a pas réussi à retenir ses larmes.

Il y a de l’émotion à revendre dans The Voice 7, et ce n’est pas Pascal Obispo qui va nous dire le contraire. Le chanteur, et nouvelle recrue du concours musical de TF1, a fait face à une vraie montagne russe émotionnelle samedi soir. L’un des points culminants a été atteint lors du passage sur scène de Betty Patural. Avec sa reprise piano/voix de You are so beautiful de Joe Cocker, la jeune femme qui est, selon son coach, un "être à part venu d’un pays qu’on ne connaît pas", a totalement envoûté le plateau de The Voice 7

Avec cette chanson qui "offre une liberté qu’elle aime", Betty Patural a totalement bouleversé les coachs et notamment Pascal Obispo qui a fini en larmes. "Ça ne va pas du tout", a-t-il d’ailleurs lancé avant de remercier les trois talents – Francè, Rebecca et Betty – dont il était "très fier". "Betty, le truc c’est que moi j’appelle ça ‘l’inexplicable’, je ne peux pas vous l’expliquer. (…) On peut avoir de la technique, de la présence, être professionnel, connaître tout ce qu’il faut faire pour se mettre sur une scène. Mais il y a des choses qu’on ne comprend pas et rien que pour ça, je dois faire ce choix, je dois choisir Betty", a-t-il ajouté. 

"Heureuse" et "touchée" après le choix de Pascal Obispo, Betty Patural a également eu droit à quelques mots très touchants de la part de Zazie. "Rebecca et Francè chantent avec leur cœur, leur courage et leurs tripes. Mais il y a quelque chose de vibratoirement très particulier, très hors norme et c’est Betty. Pour moi il n’y a pas photo", a-t-elle ainsi affirmé sous le charme. 

Pour le plaisir, revivez ci-dessous l’audition à l’aveugle de Betty dans The Voice 7.


en savoir plus : Betty Patural, Pascal Obispo