The Voice 2019 : Petru : “La plus belle des fiertés, ce sont eux qui vont la ressentir de là-haut” (Interview)

Voir le site The Voice 2019 Saison 8

Petru – Si t’étais là (Louane) [Epreuve des KO 1]
Par Pauline Conseil|Ecrit pour TF1|2019-04-11T08:40:28.491Z, mis à jour 2019-04-11T08:55:24.190Z

Lors de la première soirée des KO, Petru a eu très chaud. Le talent qui s’est retrouvé en zone rouge après avoir fait pleurer Jenifer, a finalement été repêché par sa coach. Interview.

Les KO, c’est une étape qui vous faisiez peur ?

Pas vraiment, je me suis surtout dit que c’était une chance en plus d’être pris grâce au “peut-être”. De toute façon, pour moi, passer l’étape des auditions à l’aveugle en chantant en Corse, c’était déjà énorme! Alors tout le reste, ce n’était que du bonus.

Qu’avez-vous ressenti durant votre prestation ?

Quand j’ai présenté cette chanson (“Si t’étais là” -Louane, ndlr) à Jenifer, la première fois, j’étais stressé. Alors, je l’ai davantage interprété que ressenti. Lorsqu’elle m’a fait la remarque de m’ouvrir plus, j’ai pensé à ceux pour qui j’avais choisi de la chanter. J’étais sur un nuage pendant 2 minutes 30, dans une bulle avec les miens. Je me suis senti porté ! Et quand la prestation s’est arrêtée, tout est redescendu. Le résultat m’importait peu… Je l’avais fait et je ne regrettais rien.

A la fin, Jenifer est en larmes… Pari gagné ?

J’ai pensé que j’avais bien appliqué ces conseils lors du coaching. Si je l’ai touchée, c’est que j’ai bien interprété la chanson comme je le devais. C’était rassurant et ça m’a rendu fier aussi. Mais la plus belle des fiertés, ce sont eux qui vont la ressentir de là-haut.


Votre coach décide alors de vous envoyer en zone rouge...

C’est vrai que j’aurais préféré avoir le coup de cœur tout de suite. J’y ai d’ailleurs cru un instant, quand j’ai vu que Jenifer avait été très touchée par mon interprétation. Mais j’étais quand même heureux d’être en zone rouge, ça me laissait une chance en plus.

Racontez-nous cette expérience en zone rouge.

Ça m’a paru être une éternité. L’attente était interminable mais ça fait parti du jeu. D’un autre côté, j’ai vu toutes les prestations de mes amis. Mais l’étau se resserrait au fur et à mesure... A la fin, il restait trois talents à passer pour une place à prendre. Je ne suis pas d’un naturel confiant et à ce moment-là, je ne pensais vraiment pas avoir encore une chance. Mes camarades étaient tous fabuleux !

Alors quand Jenifer vous choisit à la fin du prime, c’est une surprise ?

Pour moi, Jenifer allait choisir Marouen et j’avais déjà commencé à le féliciter. Je trouve qu’il a une voix extraordinaire et qu’il est au dessus vocalement. Moi, j’ai les pieds sur terre et j’avais félicité Marouen avant même d’entendre le verdict. Je ne sais pas comment expliquer le choix de Jenifer. J’étais très surpris mais tellement heureux.


Comment vous vous préparez à la prochaine étape maintenant ?

Pour les auditions à l’aveugle, il était impensable que je chante autre chose qu’une chanson en Corse. Ça me tenait vraiment à coeur. Par contre, je tiens vraiment à ne pas être catalogué chanteur corse. Je sais chanter autre chose et je veux me détacher de cette étiquette. Aux battles, je vais montrer autre chose !

Est-ce que votre quotidien a changé depuis la diffusion de The Voice ?

The Voice m’a apporté beaucoup de reconnaissance chez moi. Mais je n’ai pas arrêté de travailler. Je ne peux pas me le permettre et puis, je ne laisserai jamais tomber mes clients. Ils sont très heureux pour moi et n’arrêtent pas de me féliciter. L’amour et le soutien que je reçois ne vient pas que de la Corse. Je reçois des messages des quatre coins de la France et j’en suis très heureux.



Suivez Petru sur les réseaux sociaux : Instagram 

The Voice, Samedi à 21h sur TF1

en savoir plus : Jenifer, Nikos Aliagas, Petru, Marouen (volé)