Pierre Danaë : "J’ai rarement été aussi heureux de ma vie" (Interview)

Pierre Danaë a séduit les quatre coachs lors de la dernière soirée des auditions à l'aveugle. Interview.

Comment vous êtes arrivé à The Voice ?

Quand l’équipe de production m’a proposé de participer au casting, je n’étais pas certain d’en avoir envie. Je ne savais pas si The Voice correspondait à ce que je suis en tant qu’artiste. Je sais qu’il y a des attentes particulières à la télévision et je n’étais pas sûr d’être en adéquation avec ça. En plus, je ne fais pas vraiment de reprises. J’avais aussi cette peur de se confronter à un répertoire qui n’est pas forcément le mien.

Avoir grandi dans une famille de musiciens reconnus, c’est plus facile ?

Une de mes plus grandes fiertés quand je pense à ma famille, c’est d’être arrivé là où j’en suis aujourd’hui, sans piston. J’espère ne pas me tromper en disant ça, mais je pense que mes parents sont très fiers de moi. Ils me le montrent et m’apportent leur soutien chaque jour. Ça pour moi, c’est le plus important.

Vous aviez peur de les décevoir en cas d’échec ?

Honnêtement pas du tout. J’ai le soutien infaillible de ma famille en ce qui concerne ma musique et ce que j’en fais. Un échec éventuel n’aurait pas changer grand chose. En tout cas, ça ne m’a jamais traversé l’esprit.

Comment avez-vous vécu votre audition à l’aveugle ?

J’étais stressé et en même temps, content. L’ambiance en coulisses était tellement bonne. C’était un moment incroyable et surtout je mesurais ma chance d’être ici en pensant aux millions de gens qui regardent l’émission depuis leur canapé. Je voulais juste profiter et ne pas laisser le stress, me gâcher la prestation. Quand j’ai vu que les coachs s’étaient retournés, j’ai rarement été aussi heureux dans ma vie.

Julien Clerc. Ce dernier a une approche de la musique qui me parle et c’est le seul à avoir une aussi longue carrière. C’est incroyable aujourd’hui de pouvoir parler avec quelqu’un qui a 50 ans de métier. C’est aussi un vrai musicien et il m’a parlé de travail. Tout ça a fait écho en moi !

Qu’est-ce que ça représente pour vous de participer à The Voice ?

Je vois The Voice comme un moyen et non une fin en soi. Moi ce qui m’intéresse, c’est la visibilité que peut m’offrir le programme. Les professionnels que je rencontre et surtout le travail sur ma voix, mon univers,… The Voice est une super école. C’est d’ailleurs la meilleure formation musicale que j’ai eue jusqu’à ce jour.

INSTAGRAM

The Voice, Tous les Samedis, 21h sur TF1

Vidéos associées

News associées