The Voice 2019 : Soprano : "Avec les adultes, je ne peux plus jouer de mon charme"

Voir le site The Voice 2019 saison 8

The Voice 8   Soprano
Par Pauline CONSEIL|Ecrit pour TF1|2019-02-06T15:32:07.207Z, mis à jour 2019-02-06T15:32:07.207Z

Coach emblématique de "The Voice Kids", Soprano explique les raisons qui l’ont poussé à passer une tête chez les adultes. Idole des jeunes, il a à cœur de partager son univers et sa passion avec les talents… et les téléspectateurs.

Après The Voice Kids, pourquoi avez-vous décidé de rejoindre la version adulte ? 

Tout simplement parce que je me suis régalé dans The Voice Kids. Après les performances incroyables des enfants, j’étais curieux d’observer les adultes évoluer. Forcément, avec la sortie de mon album et la préparation de ma tournée, j’ai dû adapter mon emploi du temps et faire quelques concessions, pour pouvoir être présent au maximum dans l’émission.

Est-il plus difficile de convaincre un adulte de rejoindre votre équipe ? 

Oui ! Je ne peux pas jouer de mon charme et faire le show comme je le faisais dans The Voice Kids. Avec les adultes, j’adopte une stratégie différente. Je suis plus posé et j’observe aussi mes amis coachs comme Mika, qui a l’habitude de l’émission. Heureusement qu’il y avait les «K.O.», car j’ai pu piquer quelques talents à mes camarades. Avec cette nouvelle règle : montagnes russes émotionnelles garanties !

Êtes-vous déjà complice avec les autres coachs ?

Nous nous entendons super bien même si nous sommes tous totalement différents. Chacun respecte l’univers des autres. Il y a beaucoup d’échanges, de débats et de rires! Nous prenons du plaisir tout en restant professionnels. Si je devais donner un mot pour définir Julien Clerc, ce serait "sagesse". Tout le monde l’écoute quand il prend la parole. Pour Mika, "expérience". Je rigole énormément avec lui ! Quant à Jenifer, elle est comme ma sœur. C’est mon repère dans l’émission. Après tout, j’ai débuté comme coach avec elle dans The Voice Kids !

Est-ce important pour vous de représenter la musique urbaine dans un programme comme The Voice ?

Absolument ! C’est un style qui fonctionne bien depuis un moment. Pourtant, même si je représente ce type de musique dans l’équipe, certains chanteurs urbains ne m’ont pas forcément choisi ! D’ailleurs, dans mon équipe, il n’y a pas que des rappeurs : il y a aussi des voix et des interprètes.

Quels conseils donnez-vous à vos talents pour profiter de l’aventure ? 

Si je me suis retourné sur eux, c’est pour leur voix, mais aussi pour leur univers et leur originalité. Dans mon équipe, il n’y a pas un talent qui se ressemble. C’est pour cela que je leur demande de rester eux-mêmes.

Quels sont vos projets ? 

En parallèle de The Voice et après la sortie de mon album Phœnix, je suis très occupé avec la préparation de ma tournée !

The Voice - Saison 8, à partir de samedi 8 février 2019 sur TF1.

Interview : Bastien VAZ

en savoir plus : Karine Ferri, Jenifer, Julien Clerc, Mika, Nikos Aliagas