Marc Lavoine : "Je ne m’attendais pas à vivre de telles émotions"

Avant le lancement de The Voice 2020, samedi 18 janvier sur TF1, Marc Lavoine se confie sur son nouveau rôle de coach.

Marc Lavoine entretient une belle histoire d’amour avec le public français depuis plus de 30 ans à travers ses millions de disques vendus. Auteur, interprète, il est l’une des plus belles plumes de la chanson française, un amoureux des mots qui compte de nombreux tubes incontournables à son actif. Artiste aux multiples talents, Marc Lavoine mène avec succès une triple carrière de chanteur, écrivain et acteur. Intelligent, sensible, plein d’humour, ce crooner à la voix si singulière possède toutes les qualités pour devenir un grand coach de The Voice.

Pourquoi avoir décidé de participer à cette saison de The Voice ?

Je ne voulais pas devenir un chanteur qui imite le chanteur jusqu’à devenir un sosie. Je me suis demandé si je devais arrêter ma carrière de chanteur, ce que j’ai fait durant cinq ans. J’ai fait, ce qu’on appelle, un pas de côté. J’ai écris un livre, fait du théâtre, tourné dans des films très intéressants. Tout ça m’a pris beaucoup de temps et à chaque fois que la production de The Voice m’a proposé ce rôle de coach, nous nous sommes vus pour en discuter mais ce n’était jamais le bon moment. Il n’était pas question de faire les choses à moitié. Puis, j’ai sorti un best-of qui s’est accompagné d’une tournée et The Voice s'intégrait alors pleinement dans le moment et la dynamique que j’avais choisi de suivre. C’est une aventure artistique aussi passionnante qu’exigeante et surtout grand public. Autant de valeurs que je partage !

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre rôle de coach ?

Je ne suis pas acteur, chanteur ou réalisateur… Je raconte avant tout des histoires. En acceptant cette aventure The Voice, j’avais hâte que les artistes viennent à nous pour raconter un bout de leur histoire et certaines nous parlent plus que d’autres. C’est une compétition forte, à élimination directe et nous n’avons pas le droit de dire à un artiste des bêtises. Si c’est formidable, il faut le dire. Sinon, il faut expliquer pourquoi. On est capté par quelque chose d’unique sur le plateau. Il n’y a pas de calculs, ni du côté des talents, ni des coachs. Je ne m’attendais pas à vivre de telles émotions et j’ai déjà envie d’y retourner !


Comment ça se passe avec vos amis coachs ?

Pascal Obispo, je le connais depuis longtemps et on n’a pas toujours eu que des bons moments tous les deux. Il le sait, je le sais. On a au moins cette chance de se dire la vérité. Il y a des talents cette saison qui ont révélé Pascal. Je suis heureux de le voir fendre l’armure. Quand on connaît quelqu’un et qu’on refait sa rencontre, c’est magique. Avec Amel, on a déjà eu l’occasion de travailler ensemble en studio et c’est quelqu’un que j’aime beaucoup. Je suis heureux de la voir avec autant de talent dans son rôle de coach. Amel a une grande humilité. Il n’y a pas de bluff chez elle et c’est ce qui lui permet d’être dans le vrai à chaque fois qu’elle parle aux talents. Elle a ce pouvoir de parler aux gens avec justesse et bienveillance mais sans complaisance. Lara est aussi dans la même dynamique. Elle est capable de se lancer dans un coaching pour un talent à qui l’on a dit non. Il repart avec une petite leçon qui lui servira pour la suite de sa carrière. Je trouve mes amis coachs supers, très drôles et je les remercie de m’avoir si bien accueilli. Bien sûr, on se bagarre parfois pour des talents mais c’est toujours dans un bon esprit.

The Voice 2020 - Samedi 18 janvier à 21h05 sur TF1

En savoir plus sur Marc lavoine

Vidéos associées

News associées